La police danoise se préparant à plonger le 22 août, où le buste a été retrouvé quelques jours plus tôt.

© epa

Le buste retrouvé dans la mer à Copenhague appartient bien à la journaliste suédoise: voici ce qu'il s'est passé

23 août 2017

L'enquête avance sur la journaliste suédoise, Kim Wall, mystérieusement disparue à Copenhague alors qu'elle réalisait un reportage sur un Danois à bord du sous-marin de ce dernier. Un corps sans tête ni membres a été retrouvé dans la mer près de la capitale du Danemark début de semaine. Ce matin, la police danoise vient d'annoncer qu'il s'agit bien du buste de la journaliste.

La police danoise a fait une bien macabre découverte en début de semaine: le torse d'une femme qui gisait dans la mer près de la baie de Køge, à environ 50 kilomètres au sud de Copenhague. Après des tests ADN, elle l'a identifié ce mercredi matin comme étant celui de la journaliste suédoise Kim Wall, rapporte ainsi l'agence de presse allemande DPA, en s'appuyant sur des sources policières.

L'horreur va loin, puisque ses membres et sa tête auraient été "délibérément coupés", ajoute Jens Moller Jensen, le policier de Copenhague en charge de l'enquête, toujours pour le média allemand DPA.

"Un accident à bord"

Mais que s'est-il passé? Reprenons l'histoire. Kim Wall (30 ans) avait été vue pour la dernière fois le 10 août au soir, quittant le port de la capitale du Danemark à bord du sous-marin artisanal "Nautilus". Ce dernier appartenait au Danois Peter Madsen, sur qui la journaliste venait réaliser un reportage. Visiblement, les choses ont dérapé entre eux deux.

Dans la nuit du 10 au 11 août, son compagnon inquiet de ne plus recevoir de ses nouvelles avait alerté la police. Et depuis, elle était portée disparue. D'intenses recherches avaient donc été menées ces derniers jours, à l'aide d'hélicoptères, de bateaux et de plongeurs. Le 11 août, Peter Madsen est enfin localisé par la police à bord du Nautilus et puis, le sous-marin sombre mystérieusement. L’ingénieur-amateur de 46 ans se justifie alors en disant qu’il y a eu "un problème technique" sur son submersible de 18 mètres.

Et Kim Wall dans tout ça? Dans un premier temps, le Danois a affirmé qu'il l'a débarquée le 10 août vers 22h30 sur la pointe de l'île de Refshaleøen, à Copenhague. Quelques jours plus tard, il explique à la police et aux juges qu'"il y a eu un accident à bord qui a entraîné la mort de Kim Wall". Il s'est donc ensuite débarrassé de son corps en le jetant à l'eau. Bref, des propos totalement contradictoires.

Madsen est donc soupçonné d'homicide et a été placé en détention préventive le 12 août, à la suite d'une audience à huis clos. En attendant que l'enquête en dise plus sur ce mystérieux personnage, surnommé "Rocket-Madsen" à cause de sa passion pour les fusées.

Déjà lu?

Déjà lu?