© TF1

"Esclave" ou mauvaise joueuse? La production de Koh-Lanta rembarre une ancienne candidate

31 août 2017

Alors que la nouvelle saison de Koh-Lanta reprend ce vendredi, une ancienne candidate est sortie du silence pour dénoncer les manœuvres de la production. Sauf que du côté de l'émission de TF1, on assure que les règles ont été respectées. Malaise.

Qui se souvient de Florence, cette Suissesse qui a participé à deux reprises à Koh-Lanta, en 2010 et 2014? Elle ne fera pas la passe de trois en participant à la nouvelle édition de l'émission de TF1, qui débute ce vendredi. Mais elle a réussi à faire parler d'elle en critiquant la production.

"Esclave de la production"

"Je me suis sentie esclave de la production", explique-t-elle au média suisse 24 heures. "Vous savez, on ne maîtrise plus rien. On espère que certaines séquences seront diffusées, mais au final, c'est surtout les querelles ou les moments où les gens craquent qui sont retenus."

Elle va même plus loin en évoquant des faits de triche de la part de la production. "Dans mon cas, il y a eu des consignes de vote lors des éliminations", raconte-t-elle. "Suite à des malaises, on était deux à ne pas avoir participé aux épreuves du jour. Le médecin m'avait envoyé à l'infirmerie. Mais le soir, les autres candidats ont été interdits de voter contre l’autre participante."

Mauvaise joueuse?

Sauf que Florence a la mémoire courte si on en croit les explications au Figaro de Julien Magne, directeur des programmes d’ALP, la société productrice de Koh Lanta. La Suissesse fait sûrement allusion à son élimination de 2014, quand une candidate (Sara) a débarqué pour remplacer une autre (Isabelle), blessée durant une épreuve. Et fort logiquement, les autres candidats n'avaient pas pu voter contre Sara, histoire de ne pas la dégager seulement quelques heures après son retour dans l'émission. Par contre, ils avaient pu voter contre Florence, qui avait raté l'épreuve d'immunité car elle était à l'infirmerie. Et c'est elle qui avait été éliminée, chose qu'elle ne semble pas avoir digéré.

"Le règlement de Koh-Lanta a été appliqué", assure Julien Magne. "Il stipule qu’un concurrent qui réintègre le jeu après l’épreuve d’immunité - en remplacement d’un candidat évacué pour raison médicale - ne vote pas au conseil et ne peut pas être éliminé. Même chose pour un candidat qui est à l’infirmerie pendant le conseil, il ne peut pas voter et on ne peut pas voter contre lui. En revanche, comme c’était le cas de Laurence, un aventurier qui revient de l’infirmerie après avoir manqué l’épreuve d’immunité peut participer au conseil et être éliminé."

C'est ce qu'on appelle donc se faire rembarrer. Non Florence, il n'y a pas eu de triche, tu as été éliminée en suivant les règles, désolé!

Déjà lu?

Déjà lu?