© iStock

Contrairement à ce que dit l'Afsca, il y a encore des produits Lotus contaminés au fipronil dans les rayons

1 septembre 2017

Selon l'Afsca, tous les produits Lotus qui contiennent du fipronil ont été retirés de la vente en Belgique. Mais l'émission "On n'est pas des pigeons!" a voulu vérifier par elle-même. Résultat? Tous les produits sont loin d'être retirés, on en trouve même assez facilement dans les supermarchés.

L'Afsca n'a pas vraiment joué la transparence dans cette histoire. En France, une liste a été publiée avec tous les aliments contaminés au fipronil. C'est grâce à cette liste, que nous avons appris le 18 août que plusieurs lots de frangipanes Lotus, produites en Belgique, devaient être retirés des magasins car la concentration en fipronil dépassait la limite maximale.

Chez nous, pas un mot. L'Afsca a voulu gérer tout ça elle-même sans avertir le consommateur des produits contaminés. Elle dit avoir contacté directement Lotus pour leur demander de retirer les produits de la vente et "Lotus nous a communiqué qu'ils mettaient en place le retrait le samedi 19 août", confirme Jean-Sébastien Walhin, porte-parole de l'Afsca à la RTBF. Et le 21 août, Lotus affirmera sur son site avoir la situation en main et avec retiré tous les produits qui comportaient de trop grandes doses de fipronil.

Mais est-ce vraiment le cas? C'est ce qu'a voulu vérifier l'émission de consommation "On est pas des pigeons!" de la RTBF.

Des produits contaminés dans les rayons

Et les journalistes de l'émission n'ont pas du se donner beaucoup de mal. Il ne leur aura pas fallu cinq minutes pour trouver deux lots concernés chez Carrefour et un chez Intermarché. Ils ont ensuite fait analyser les produits dans un laboratoire et ils contenaient en effet 3 fois plus de fipronil que la limite autorisée (même si les quantités restent en-dessous du seuil de toxicité).

Cette histoire n'a pourtant pas fait plier l'Afsca qui reste persuadée qu'il ne faut pas communiquer la liste des produits contaminés et qui doivent être retirés du marché. Mais chez Test-Achats, on ne partage pas cet avis: "En France et en Angleterre, on publie une liste de produits. Le consommateur est en droit de savoir" explique la porte-parole, Julie Frère, à la RTBF.

Et en effet, plus de transparence permettrait au consommateur de faire ses choix en tout état de cause...

Déjà lu?

Déjà lu?