© epa

Après Harvey au Texas et en Louisiane, une autre menace plane sur la Floride et les Caraïbes: l'ouragan Irma

5 septembre 2017

Dix jours à peine après le passage dévastateur de Harvey, le sud-est des États-Unis se prépare à un autre ouragan: Irma. La tempête se dirige dangereusement vers les îles Sous-le-Vent dans l'océan Atlantique. Après être passés par les Antilles et les Caraïbes, les vents violents et les fortes pluies risquent de débarquer en Floride dans les jours à venir.

Le sud-est des États-Unis est en état d'alerte. L'ouragan Irma est passé hier soir en catégorie 4 (sur 5) et menace dangereusement plusieurs régions, des Caraïbes à la Floride.

L'ouragan est en train de se diriger vers les Îles Sous-le-Vent dans l'océan Atlantique, avec des vents qui soufflaient déjà lundi après-midi à 215 km/h. Mais le Centre national des Ouragans (NHC) de l'Université de Floride à Miami avertit que ceux-ci devraient se renforcer au cours des prochaines 48 heures. En soirée, Irma se trouvait à 790 km à l'est des Petites Antilles et se déplaçait dans leur direction à une vitesse de 20 km/h.

Suivant la trajectoire prévue par la chaîne de prévisions météorologiques, The Weather Channel, les Îles Sous-le-Vent (Antilles) seront donc les premières touchées. L'ouragan passera près ou au-dessus du nord des îles mardi soir et mercredi matin. Irma est également attendu dans les 36 heures dans les îles d'Antigua-et-Barbuda, Anguilla, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saba et Saint-Eustache. Ensuite, Porto Rico et les Îles Vierges seront touchés vers le milieu de la semaine, juste avant Haïti, les Îles Turques-et-Caïques, Cuba et les Bahamas. Et ce week-end, voire début de semaine prochaine, l'ouragan se dirigera vers le nord et risque de débarquer sur la côte sud-est américaine.

L'état d'urgence déclaré à Porto Rico et en Floride

La menace est de plus en plus forte à Porto Rico et en Floride, qui ont tous deux déclaré l'état d'urgence hier. Le gouverneur de Floride Rick Scott a même invité sur Twitter la population à se "préparer" et "rester vigilant et alerte". À sa demande, le président américain Donald Trump a promis d'aider la Floride en débloquant "les pleines ressources du gouvernement fédéral pour préparer la population au passage d'Irma", précise-t-il encore sur le réseau social.

La Guadeloupe est également passée en vigilance météo orange cyclone, où la population est invitée à "rester à l'écoute" et "se tenir informée" de l'évolution de la situation. Du coup, comme chaque fois qu'une catastrophe se prépare, les rayons (surtout des bouteilles d'eau) des grandes surfaces commencent à se vider, les habitants faisant un maximum de prévisions. À Saint-Martin et Saint-Barthélémy, la rentrée scolaire qui devait avoir lieu hier a même été retardée.

"Un événement très important"

"Nous considérons Irma comme un événement très important", a déclaré Ronald Jackson, le directeur de la Caribbean Disaster Emergency Management Agency. "Je ne me rappelle pas avoir déjà vu un cône tropical se développant aussi rapidement en un ouragan majeur en direction des Caraïbes", a-t-il ajouté.

En outre, les services météorologiques indiquent encore que la tempête pourrait déverser jusqu'à 25 cm de pluie, entraîner des glissements de terrain, des inondations rapides et générer des vagues jusqu'à 7 mètres de hauteur.

Alors même que le Texas et la Louisiane sont tant bien que mal en train de se remettre de l'ouragan Harvey, qui a causé il y a à peine dix jours la mort d'au moins 51 personnes et entraîné des dégâts pour plus de cent milliards de dollars.

Déjà lu?

Déjà lu?