© EPA

Katrina, Harvey, Irma: bon sang mais comment choisit-on le nom d'un ouragan?

7 septembre 2017

Irma, Katrina, José, Katia, chaque ouragan a son petit nom qui le rendrait presque sympathique. Mais du coup, pourquoi on leur donne un nom et pourquoi un prénom? Et bien il y a des raisons très sérieuses, les voici. 

La saison des ouragans bat son plein en ce moment. Après Harvey au Texas et en Louisiane, c'est au tour d'Irma de dévaster les Antilles. C'est pas tout, il y a aussi José et Katia qui se préparent à frapper la côte est des États-Unis et les Antilles également. Alors oui, ce sont des catastrophes pourtant on leur donne des petits noms super mignons.

Avant tout chose, il faut préciser que les ouragans se situent exclusivement en Atlantique ou dans le Pacifique nord-est. Si une tempête se forme dans le Pacifique nord-ouest, elle sera qualifié de typhon ou cyclone tropical.

Une tradition vieille de plusieurs siècles

On nomme les ouragans depuis le 18ème siècle. A l'époque, ce sont les Espagnols qui règnaient sur les mers, ce sont donc eux qui ont nommé les premiers ouragans. À l'époque, ils les appelaient par le nom du saint patron du jour. Si un ouragan se formait le 6 décembre, il portait le nom de Saint-Nicolas.

Ensuite ça a évolué et avant 1950, on appelait simplement un ouragan par l'année à laquelle il se produisait suivi d'une lettre. Du coup on se retrouvait avec 1939A par exemple. Pas très pratique pour communiquer avec la population et puis c'est vachement moins sexy. À partir de 1950, le Bureau météorologique américain a décidé d'attribuer des noms aux ouragans. Au début, seuls des prénoms féminins étaient choisis. Il s'agissait bien souvent du prénom des femmes des météorologues. Mais en 1979, plusieurs mouvements féministes dénoncent cette pratique d'associer une catastrophe à un nom de femme. Depuis, les ouragans sont également devenus masculins.

6 listes de 21 prénoms

En fait, cela marche par cycle. Pour la zone Atlantique-Nord, la zone frappée par Harvey et Irma, il existe six listes de 21 prénoms. Le premier ouragan qui apparaît sur l'année chope le premier prénom sur la liste et ainsi de suite. Par contre, si un ouragan est particulièrement meurtrier comme Katrina, son nom ne sera pas réutilisé. Entre 1953 et 2006, 68 noms d'ouragans ont ainsi été retirés. Mais ce système de cycle signifie que nous utilisons actuellement des noms qui ont déjà été donnés à des ouragans six ans plus tôt, en 2011.

Cette liste de prénom contient des patronymes à consonances anglaises, françaises et espagnoles pour que tout le monde puisse nommer un ouragan, peu importe où il se forme. Cette année, le neuvième ouragan de 2017 devait s'appeler Irma et les deux suivants José et Katia. Tu as donc la preuve que l'on suit bien la liste. Il y a aussi quelques exceptions: un ouragan peut porter deux noms. Par exemple, en 1996, l'ouragan César avait sévit dans les Caraïbes, en Amérique Centrale avant de terminer sa course dans le Pacifique. Arrivé à destination, il a changé de nom en Douglas.

Mais au final ça sert à quoi?

En fait, c'est juste une question pratique, ce n'est pas pour rendre les ouragans plus amicaux. Dès qu'une dépression débarque avec des rafales de vent de 118km/h, on lui donne un nom pour la différencier de toutes les autres dépressions présentes dans le ciel.

Cela permet de faciliter le boulot des météorologues et des navigateurs et surtout de mieux communiquer avec la population. On espère que tu n'as pas le prénom d'un ouragan, histoire que tu n'aies pas l'impression de faire mal au monde entier!

Déjà lu?

Déjà lu?

Ta réaction?