© Getty

George Clooney est à bout! Ses jumeaux lui mènent la vie dure et il avoue "pleurer quatre fois par jour"

15 septembre 2017

Visiblement, les jumeaux de George Clooney ont décidé de lui pourrir la vie bien comme il faut. C'est l'air fatigué et les yeux cernés que l'acteur américain s'est pointé devant les médias au Festival International du film de Toronto. Il a raconté ses courtes nuit et comment la fatigue le fait pleurer plus que ses enfants. 

Hé oui, les enfants des stars sont comme les autres: ils dorment, ils mangent et ils pleurent. George Clooney en fait l'expérience depuis la naissance de ses jumeaux en juin dernier. Pour la première fois depuis l'accouchement, l'acteur s'est retrouvé loin de sa famille au Festival International du film de Toronto. Il y présentait le film Suburbicon qu'il a réalisé.

Devant les journalistes, il a exprimé sa détresse d'être aussi loin de sa famille: "Ma femme m'envoie des photos et je me dis: 'Mon dieu, comme j'aimerais être avec eux." C'est mignon. Pour le Daily Mail, il a donné des détails concernant ses deux chéris: "Ils sont amusants. Lui, ne fait que manger, manger, manger. Je n'ai jamais vu une chose qui mangeait autant de toute ma vie! Elle, est toute délicate et féminine, comme sa mère, avec des yeux magnifiques." Pour rappel, on ne sait toujours pas à quoi ils ressemblent, le couple a décidé de ne pas les montrer aux yeux du monde.

"Je pleure quatre fois par jour"

C'est assez surprenant mais Clooney assure que ses jumeaux "ne pleurent jamais". Pourtant, cela ne l'empêche pas d'être complètement épuisé: "Je pleure quatre fois par jour parce que je suis tellement épuisé (...) Ça a été une vraie surprise d'avoir des jumeaux. Ce n'est pas seulement deux fois plus de travail, c'est plus que cela!"

En bon gentleman, George n'oublie pas de rendre hommage à sa courageuse femme, Amal Alamuddin: "J'ai une telle admiration pour ma femme, parce qu'elle les allaite et doit se réveiller toutes les deux heures la nuit. L'amour qu'ils ont pour elle, c'est un spectacle à voir et c'est très beau." Allez George, courage poto!

Déjà lu?

Déjà lu?