© Twitter

Donald Trump perd peu à peu sa "fan base": des casquettes "Make America Great Again" crament un peu partout

15 septembre 2017

A part ses partisans, Donald Trump n'avait pas beaucoup d'admirateurs. Mais depuis quelques jours, cela ne s'arrange pas puisque des centaines de pro-Trump décident de bruler ou de jeter leurs "goodies" floqués "Make America Great Again". En cause: le changement de direction du président concernant le mur à la frontière mexicaine. 

C'était le slogan de sa campagne. Le slogan que l'on a vu partout et qui a rassemblé tant d'Américains derrière Donald Trump: Make America Great Again (MAGA). Mais depuis ce vendredi, ce slogan est bafouillé. Pas par les opposants du président mais par ses partisans. En effet, ils sont déçus des choix et des dernières décisions de leur président. Du coup, ce sont des centaines de casquette qui crament sur Twitter accompagnées du hashtag #BurnmyMAGAhat (Brûle ma casquette MAGA). Certains demandent même la destitution du président qu'ils ont élu. Mais pourquoi?

Une alliance avec les démocrates qui ne passe pas

C'était l'argument numéro un de Donald Trump pour remporter les élections: construire un mur à la frontière mexicaine pour empêcher l'immigration. Mais ce mur risque bien de jamais ne voir le jour. Ou du moins d'être une nouvelle fois repoussé. En effet, le président américain a multiplié les rencontres avec un duo de démocrate: Nancy Pelosi et Chuck Schumer, les chefs des minorités démocrates de la Chambre des représentants et du Sénat. Et visiblement ils se sont mis d'accord sur une mesure qui a eu le don de décevoir les pro-Trump.

Le truc, c'est que le clan républicain peine à se mettre d'accord sur certains points importants du programme de Trump comme la réforme de l'Obamacare. Du coup, Trump a dû s'allier avec des membres de l'opposition démocrate comme il l'explique lui-même: "s'ils ne sont pas capables de se rassembler, je vais devoir demander un peu d'aide aux démocrates". Alors voici ce qu'a donné cette alliance: Trump a accepté de régulariser des milliers de clandestins surnommés "Dreamers" en échange d'un vote des démocrates en faveur de crédits pour moderniser (drones, détecteurs...) et protéger la frontière avec le Mexique, afin de freiner les arrivées de sans-papiers. Du moins, ils auraient un accord de principe. Régulariser 800.000 jeunes clandestins, repousser la construction du mur, c'en est trop pour les supporters de Trump.

Des casquettes rouges brûlent un peu partout dans le pays

Attention aux incendies

Voila qui est moins dangereux

Certains ont également décidé de jeter leurs pull au couleur de Trump

Ça fait bien rire les anti-Trump en tout cas

Déjà lu?

Déjà lu?