© iStock

Une preuve de plus que Ryanair cache sans doute la vérité: la compagnie file un gros bonus à ses pilotes pour qu'ils travaillent

19 septembre 2017

Ryanair est dans la mouise. Le prétexte d'améliorer sa ponctualité pour justifier ses annulations en masse ne tient plus. Par contre, le manque de personnel est une raison de plus en plus valable. D'un côté, les pilotes doivent prendre leurs congés légaux avant la fin de l'année à cause d'un changement de législation. Et de l'autre, la compagnie tente le tout pour les garder. Elle compte d'ailleurs leur verser un gros bonus pour qu'ils acceptent de travailler pendant leurs congés.

La situation est de plus en plus tendue et Ryanair est sous le feu des critiques. La compagnie irlandaise a beau avancer les prétextes de la ponctualité, la météo en Italie ou encore la grève des contrôleurs aériens en France et en Allemagne, il est de plus en plus clair que la raison de ses annulations de vols en cascade est à trouver ailleurs. Du côté des pilotes et du personnel de cabine.

Pour commencer, le directeur des opérations de la compagnie, Michael Hickey, prévoit de contacter prochainement tous les pilotes en congé pour qu'ils se remettent au travail. Et pourtant, ceux-ci ont bien besoin d'un peu de repos après la saison d'été surchargée. D'autant plus qu'il y a eu un changement dans la législation irlandaise concernant les contrats des pilots et le calendrier des congés. Ryanair devant se conformer aux règles de l’IATA (l’Association internationale du Transport aérien), les pilotes ont désormais jusqu’au 31 décembre pour prendre tous leurs congés légaux annuels. Alors qu'ils avaient avant jusqu'au 31 mars de l’année suivante pour les épuiser.

12.000 euros

Ensuite, Michael O'Leary, le patron du géant low-cost, tente le tout pour garder le personnel en poste. D'après la presse irlandaise, 700 pilotes ont d'ailleurs quitté la compagnie rien que cette année. Dans un mail interne que La Libre a pu consulter, il prévoit donc de verser un "bonus" historiquement élevé à tous ceux qui continueront à travailler pour la compagnie au moins jusqu'à la fin du mois d'octobre 2018. Combien? 12.000 euros à tous ses commandants de bord et 6000 euros à ses copilotes. La condition? Rester disponible dix jours pendant leurs congés. Toujours sympa de travailler quand tu es en vacances.

Ce n'est pas tout. Ryanair promet également d'améliorer son système de réservation d'hôtel pour son personnel, notamment en triplant presque de tarif les nuits offertes au personnel d'équipage.

294 vols depuis et vers la Belgique annulés

En attendant, la compagnie prévoit toujours de supprimer 40 à 50 vols par jour jusqu'au 28 octobre, dont 204 vols vers ou au départ de Charleroi et 90 vers ou au départ de Zaventem. Tu peux retrouver tous les vols annulés ici.

Le ministre belge de la Consommation, Kris Peeters (CD&V), a donc demandé au SPF Économie d’ouvrir une enquête sur les obligations de Ryanair, a-t-il fait savoir via un communiqué de presse. S'il s'avère qu'elles n’ont pas été respectées, il y a lieu de parler de "pratiques commerciales trompeuses à l’encontre des droits des consommateurs". Le ministre se renseignera alors sur la possibilité d’entreprendre une "action en cessation" contre la compagnie...

Déjà lu?

Déjà lu?