© EPA

L'ouragan Maria flashé à 260 km/h: 10 morts et une dévastation "presque totale" à Porto Rico

21 septembre 2017

L'ouragan Maria est le dernier en date d'une longue série: après avoir dévasté la Guadeloupe et la Dominique, le monstre a ravagé Porto Rico et fonce maintenant sur la République dominicaine. 

La dévastation est "presque absolue". Voici ce qu'a déclaré la maire de la capitale, Carmen Yulin Cruz, à l'abri dans un refuge de San Juan. Sans compter les nombreuses inondations. Pour la maire, "la vie ne sera plus jamais comme avant".

Faut dire que l'ouragan oscillait entre les catégories 4 et 5 (le maximum). Un homme est mort à Bayamon dans le nord de l'île, faisant grimper le bilan total à dix morts. L'île est aussi complètement privée d'électricité.

"C'est la tempête la plus dévastatrice du siècle ou de l'histoire moderne. Qui sait ce que seront les dégâts", a déclaré mercredi matin sur la chaîne CNN le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello. Il craint des dommages bien plus importants que ceux causés par l'ouragan Irma, il y a à peine dix jours.

Et maintenant la République dominicaine

Faut dire que l’œil du cyclone est passé en plein sur le territoire. Comme ce fut le cas sur l'île de la Dominique où il ne reste presque plus rien. 70 à 80% des constructions ont été détruites. En Guadeloupe, l'état de "catastrophe naturelle" va être signé. Mais les dégâts sont moins importants. 40% des foyers sont quand même privés d'électricité.

La prochaine étape sur sa route est la République dominicaine. Si Maria a perdu un peu en intensité, passant à 2 sur une échelle de 5, les vents y sont toujours flashés à 260 km/heure.

Déjà lu?

Déjà lu?