Non ce n'est pas la fin du monde aujourd'hui, et c'est la Nasa qui le dit

23 septembre 2017

Des jours que ça tourne. Ce 23 septembre serait (de nouveau) le jour de la fin des temps. Tu as surement dû le lire quelque part sur le net. Sauf qu'avec le net, il faut toujours être prudent. A fortiori quand la rumeur émane d'un élu républicain du Kentucky. Une théorie prise assez au sérieux pour que la Nasa réagisse.

Ces derniers jours, plusieurs auteurs et groupes de croyants ont tenté de faire passer l'info: la fin du monde est proche, elle serait même prévue pour ce samedi 23 septembre. Mais à l'heure d'écrire ces mots, on ne voit toujours rien arrivé, pas d'apocalypse, pas de ciel en feu, aucun ange de la mort, rien.

Cette théorie apocalyptique a été inventée par un certain David Meade, un "numérologue chrétien". Un quoi? Il s'agit d'une discipline qui tente de trouver des explications dans la loi des nombres et des chiffres. Ici ceux de la Bible.

Accroche-toi

Dans son livre auto-édité "Planet X - The 2017 Arrival", que tu peux d'ailleurs toujours trouver sur Amazon, l'auteur se base sur les écrits bibliques et les observations astronomiques pour annoncer la fin du monde. La cause? Une planète mystérieuse, nommée "Niribu" dans la mythologie babylonienne, et qui devait passer au-dessus de Jérusalem ce mardi, serait le signal d'un tas de catastrophes.

C'est tout? Non, accroche-toi. On est le 23, soit exactement 33 jours après l'éclipse totale qui a eu lieu aux États-Unis. 33, ça ne te dit rien? Dans le mille Emile: c'est l'âge du Christ. David Meade est un génie... ou pas. Il est en tout cas élu à la chambre de Représentants en tant que républicain issu du Kentucky, et ça ne s'invente pas.

Les ouragans? Ne cherche plus

Ses prédictions ont en plus été corroborées par une chercheuse, Elizabeth Bailey. Elle expliquait que l'inclinaison du Soleil était à l'origine des ouragans et des tremblements de terre de ces derniers jours, rien que ça.

La chose a en tout cas été prise assez au sérieux pour que la Nasa démente. "Nibiru et toutes ces autres histoires à propos de planètes sont des canulars provenant du web", souligne l'agence spatiale américaine. "Il n’existe aucune base factuelle concernant ces affirmations", poursuit la Nasa. "Si la Planète X ou Nibiru était réellement en train de s’approcher de la Terre pour entrer en collision, les astronomes l’auraient déjà suivi depuis au moins 10 ans et elle serait visible à l’œil nu." Une réponse que la Nasa avait déjà apportée en 2012 pour une théorie similaire.

Déjà lu?

Déjà lu?