© iStock

Être enceinte et végétarienne augmenterait le risque pour les enfants d'abuser de drogue et d'alcool, selon une étude

5 octobre 2017

Être enceinte tout en étant végétarienne demande de prendre certaines précautions pour assurer le développement optimal du bébé. Mais ne pas manger de viande durant la grossesse pourrait aussi avoir des effets insoupçonnés. C'est en tout cas ce qu'une étude vient de révéler: les futures mamans végétariennes pourraient avoir des enfants plus enclins à prendre des drogues et de l'alcool, une fois qu'ils auront atteint l'âge de l'adolescence. Si ce constat semble absurde, l'étude est pourtant très sérieuse. 

Les mamans végétariennes pourraient augmenter le risque pour leurs enfants de devenir accro aux drogues, à l'alcool et au tabac à l'âge de l'adolescence.

En lisant ça, tu dois certainement te dire que c'est du grand n'importe quoi. Pourtant, cette étude vient d'être réalisée par des chercheurs de l'Université de Bristol (Grande-Bretagne), du National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism. Et elle est très sérieuse. En fait, c'est le manque de vitamine B12 qui aurait une influence sur l'enfant.

Les ados enclins à boire et fumer plus

L'étude a en fait interrogé 5.000 adolescents britanniques de 15 ans sur leur consommation d'alcool, de cannabis et de tabac et a comparé les régimes alimentaires de leurs mamans à l'époque. Il en est ressorti que les femmes enceintes qui étaient végétariennes étaient trois fois plus susceptibles d'avoir des enfants qui abuseraient de drogues, d'alcool et de tabac. En fait, les ados en questions seraient plus enclins que leurs homologues, dont les parents mangeaient de la viande, à consommer ces substances nocives et de façon excessive avant même d'avoir atteint la majorité.

Un manque de vitamine B12

Evidemment, ce phénomène n'est pas directement lié au fait que les mamans soient végétariennes, mais d'après les recherches, cela serait dû au fait que les femmes qui ne mangent pas de viande auraient un faible taux de vitamine B12. Cette carence nutritionnelle pourrait affecter le développement du cerveau du bébé.

Il faut relativiser!

Mais le docteur Joseph Hibbeln, qui a dirigé cette étude, précise toutefois qu'il ne faut pas tirer la sonnette d'alarme: "les résultats ne signifient pas que les femmes enceintes végétariennes doivent commencer à manger de la viande. Il est déjà recommandé aux mamans végétariennes et végétaliennes de prendre des soins particuliers pour s'assurer qu'elles reçoivent assez de certains nutriments qui se trouvent dans la viande et le poisson, tels que la vitamine B12, la vitamine D et le fer".

Le NHS a également souligné un certain nombre de limites dans l'étude, relatives à la participation, à l'ajustement pour les facteurs socio-économiques et à la fiabilité de l'auto-déclaration de la consommation et de l'abus de substances. D'autres études sont donc nécessaires avant de tirer des conclusions.

Nul besoin donc de se mettre à manger de la viande ou du poisson pour éviter des carences, il suffit simplement de s'assurer de manger plus d'aliments ou de prendre des compléments riches en vitamine B12.

Déjà lu?

Déjà lu?