Une Italienne obtient un congé payé pour s'occuper de son chien malade

12 octobre 2017

En Italie, un juge a pris une décision hier qui pourrait bien avoir de vraies conséquences sur le monde du travail: il a jugé que s'occuper d'un animal malade peut être considéré comme un "petit chômage". 

Ce qu'on appelle "petit chômage" est en fait un "congé de circonstance et congé pour raison impérieuse". Les travailleurs ont le droit de s'absenter du travail, avec maintien de leur rémunération normale, à l'occasion de certains événements familiaux, pour l'accomplissement d'obligations civiques ou de missions civiles et en cas de comparution en justice. C'est ce qu'on appelle le "petit chômage".

Grâce à ce système, tu peux obtenir deux jours de congé payés quand tu as la mariage de ton enfant par exemple, ou jusqu'à trois jours pour le décès de ton voisin. Si tu veux avoir une idée des évènements pour lesquels tu as droit à ce "petit chômage", tu peux les trouver ici.

Si ton chien est malade, malheureusement, chez nous, ce n'est pas une raison pour obtenir ce congé. Mais en Italie, c'est possible depuis hier. Un juge a statué sur une plainte déposée par une Romaine pour obtenir deux jours de congé payés afin de rester auprès de son chien. Résultat? Le juge lui a accordé et a décidé qu'un chien malade était une bonne raison pour obtenir un "petit chômage".

Un dossier qui tient la route

Pour plaider son cas, la propriétaire du chien malade a reçu le soutien de la Lega Anti Vivisezione. Ce qui l'a aidé à obtenir gain de cause.

Selon le juge en charge de l'affaire, le dossier construit par les avocats était bien argumenté. Ils se sont basés sur une disposition du code pénal italien qui prévoit que les personnes qui abandonnent un animal à des "souffrances graves" soient condamnées à un an de prison et à une amende pouvant atteindre les 10.000 euros.

Selon le président de la ligue de protection des animaux, c'est un énorme pas en avant étant donné qu'on ne considère plus l'animal comme une simple chose mais comme un réel membre de la famille.

Déjà lu?

Déjà lu?