© iStock

Après 9 années de recherche, des chercheurs belges prouvent que le sucre a un lien avec l'agressivité du cancer

18 octobre 2017

"Un régime sans sucre ou hypoglycémiant pour un patient atteint du cancer, ce n'est pas un luxe inutile" a déclaré le professeur Johan Thevelein dans Het Nieuwsblad. Une étude menée sur neuf ans démontre que le sucre peut aggraver le cancer. "C'est une percée importante dans la recherche contre le cancer." 

Un projet de recherche de neuf ans mené par l'Institut flamand de biotechnologie, la VIB, la KU Leuven et la VUB, a conduit à une percée très important dans la recherche sur le cancer. Les chercheurs ont réussi à clarifier un phénomène appelé le Warburg-effect. Ils ont expliqué comment les cellules cancéreuses décomposent le sucre beaucoup plus vite que les cellules normales, et c'est ce phénomène qui stimulerait la croissance tumorale. Cette découverte montre pour la première fois le lien entre le sucre et le cancer. L'étude des chercheurs flamands a été publiée dans le magazine Nature Communications.

"Une percée importante"

Depuis 2008, Johan Thevelein (VIB-KULeuven), Wim Versées (VIB-VUB) et Veerle Janssens (VUB) étudient l'effet Warburg. Il y a longtemps, un biologiste allemand, Otto Warburg avait déjà découvert que les cellules cancéreuses accéléraient la conversion du sucre en acide lactique. Elles choisissent de transformer le sucre en acide lactique plutôt qu'en dioxyde de carbone. Ce qui est en fait le contraire de ce que font les cellules normales, saines. Selon les chercheurs, plus le cancer est agressif, plus les cellules font ce processus rapidement. Ça donc, c'était déjà connu, mais ce qui ne l'était pas, c'est pourquoi les cellules font ça et aussi est-ce que l'effet Warburg est un symptôme du cancer ou quelque chose qui le provoque. Les chercheurs l'ignoraient et c'est ce qu'ils ont voulu découvrir.

Le sucre aggrave le cancer

Des recherches antérieures ont déjà montré le métabolisme des cellules cancéreuses et plus particulièrement, elles ont montré de nombreuses anomalies dans le métabolisme. Mais l'étude dont on parle aujourd'hui, a pu pour la première fois mettre en avant les causes de la prolifération des cellules cancéreuses. Un des chercheurs, le Professeur Johan Thevelein (KU Leuven) explique dans une publication sur le site de l'Institut flamand de biotechnologie que "la consommation hyper active du sucre par les cellules cancéreuses créée un cercle vicieux, qui conduit à une aggravation du cancer. C'est comme ça que nous expliquons la corrélation entre l'agressivité de la tumeur et la puissance de l'effet Warburg. Et le lien entre le sucre et le cancer peut avoir de lourdes conséquences. Aujourd'hui, des études plus poussées à ce sujet vont pouvoir être effectuées avec beaucoup plus de précision."

De la levure pour les recherches

Pour parvenir à cette découverte, les chercheurs ont analysé le comportement des cellules de la levure. Pourquoi? Car elles présentent les mêmes protéines "Ras" que dans les cellules qui sous forme mutée causent le cancer et qui se retrouvent beaucoup dans les tumeurs. Mais également car elles n'ont pas les hormones et les systèmes de régulation comme la cellule humaine. Les chercheurs ont surtout examiné le lien entre l'activité de la protéine Ras et le métabolisme du sucre dans la cellule de la levure. Après, tout ça devient très technique.

Le Professeur Johan Thevelein tente d'expliquer le phénomène simplement: "Dans les cellules de levure, nous avons découvert comment la conversion du sucre, de la molécule fructose 1,6 biphosphate se fait bien plus fort dans ces cellules. Cela active alors une protéine qui provoque la multiplication des cellules. Ce mécanisme, étudié dans le cas des cellules de levures, a été confirmé par les médecins comme étant le même pour les cellules humaines."

Donc, pour les cellules cancéreuses, cela veut dire que le sucre facilite et accélère la multiplication de ces cellules. Donc, la tumeur se développe, et le cancer croît de façon beaucoup plus agressive. Conséquence, il y a plus de cellules pour convertir le sucre. "C'est un vrai cercle vicieux qui rend le cancer difficile à combattre avec des médicaments." explique encore le Professeur.

Déjà lu?

Déjà lu?