© iStock

Une vraie plaie ce passage à l'heure d'hiver: voilà pourquoi c'est un vrai danger pour les piétons

25 octobre 2017

Ce week-end on change d'heure! Vu qu'en hiver le soleil se la coule douce et se lève plus tard, et bien dans la nuit de samedi à dimanche, nous aussi, on va roupiller une heure de plus! Une bonne chose vu d'ici, sauf que ce passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver serait en fait un véritable danger pour les piétons...

UNE heure de sommeil en plus! Qui dirait non à ça? Personne évidemment, surtout quand on sait que toutes les horloges de la Terre vont se faire une petite pause d'une heure dans la nuit de samedi à dimanche, alors nous aussi on a le droit d'en profiter!

En pratique, ce changement d'heure signifie simplement que le soleil se couchera plus tôt et donc qu'il fera plus vite noir.

En réalité, un danger!

Mais en matière de sécurité routière, ce changement d'heure représente surtout le début d'une période à risque pour les piétons. C'est en tout cas le constat d'une nouvelle analyse réalisée par l'Institut VIAS: d’octobre à novembre, le nombre d’accidents corporels impliquant des piétons augmenterait de 31% pendant l’heure de pointe du soir.

Non seulement, il y aurait plus d'accidents pendant cette période, mais ils seraient aussi plus graves. Ainsi, l'institut recense 17 piétons tués par 1000 accidents en octobre, contre 31 tués par 1000 accidents après le changement d'heure.

Les piétons moins visibles

En Wallonie et à Bruxelles, les piétons courent un plus grand risque qu'en Flandre.

En effet, le nombre d’accidents corporels impliquant un piéton augmente de 42´% en Wallonie et de 33% à Bruxelles, contre 24% en Flandre. Quant au nombre de piétons décédés ou grièvement blessés, il augmente de 67% en Wallonie et de 80% à Bruxelles, contre "seulement" 50% du côté flamand.

Ceci s'explique par le fait qu'à la tombée de la nuit, les automobilistes ont moins de visibilité. Sans oublier la fatigue qui est directement liée à l'obscurité.

L'heure est à la prévention

Bref, à toi, en tant que piéton ou automobiliste à agir avec précaution. Le VIAS recommande d'ailleurs aux piétons d'être assez visibles, de regarder plusieurs fois avant de traverser sans partir du principe que c'est le piéton qui a la priorité, ainsi que de TOUJOURS traverser sur les passages pour piétons.

Côté automobiliste, il s'agit d'adapter sa vitesse et de ralentir à proximité des passages pour piétons, et de ne jamais dépasser à proximité de ceux-ci. Bref, redouble de vigilance!

Déjà lu?

Déjà lu?