© iStock

C'est bon tu as une excuse: la peur des serpents et araignées est inscrite dans ton ADN

26 octobre 2017

ATTENTION SUR TON CLAVIER UNE ARAIGNÉE!!! Tu as stressé? Si oui, il y a des chances que tu sois phobique des araignées. Et bien c'est tout à fait normal, il y a des millions de personnes dans ce cas. Et tu n'en peux rien car selon une récente étude, c'est gravé dans ton ADN. 

Les serpents et les araignées sont loin d'être les animaux les plus adorables et les plus aimés sur la planète. On estime qu'une personne sur quatre est arachnophobe et aujourd'hui, on en sait un peu plus sur les causes de cette peur très répandue. En fait, tout est une question de génétique. C'est en tout cas les résultats d'une étude de l'institut pour le cognitif humain et la science du cerveau en Allemagne, en collaboration avec l'université Uppsalla en Suède. Pour en arriver à ses résultats, ils ont travaillé sur le comportement...des bébés.

Des bébés traumatisés

Pour arriver à de tels résultats, ils ont travaillé avec des groupes de bébés. Ces sadiques leur ont soumis des photos d'araignées et de serpents pour observer leurs réactions physiologiques. Ils ont alterné avec des photos de fleurs et de poissons pour bien déceler les différences de comportement entre les photos et animaux. Ils ont remarqué que devant les photos d'araignées et de serpents, les pupilles des bébés s'élargissaient significativement. Un signe qui ne trompe pas: ils étaient stressés.

Dans un entretien pour Science Daily, la principale auteure de l'étude Stefanie Hoehl rentre dans les détails: "Dans des conditions de lumière constante, ce changement de taille des pupilles est un signal important pour l'activation du système noradrénergique dans le cerveau, responsable des réactions de stress. En conséquence, même les bébés les plus jeunes semblent être stressés par ces groupes d'animaux." Du coup, une telle réaction si jeune a d'office une raison génétique: "Cette réaction de stress héritée nous prédispose à percevoir ces animaux comme dangereux ou dégoûtants" et ce stres se transforme rapidement en phobie. Ce stress peut en effet être accentué par la propre peur des parents qui facilite à développer un trouble de l'anxiété. Bah merci maman!

Rhinocéros? Ours? Même pas peur!

Pendant la même expérience, les chercheurs ont également montré des photos de rhinocéros et d'ours aux enfants. Aucune réaction de leur part, aucune peur. Oui, on avait affaire à des bébés bien "badass". Les scientifiques ont une bonne explication à cela: les ours et les rhinocéros n'ont pas vécu aussi longtemps aux côté de l'Homme que les araignées et les serpents. Contrairement aux araignées et serpents qui vivent avec nous depuis des dizaines de millions d'années.

"Pour les risques modernes comme les couteaux, les seringues ou les prises, c'est le même problème. Ces objets n'existent que depuis peu de temps, et il n'y a pas encore eu assez de temps pour établir des mécanismes de réaction dans le cerveau depuis la naissance" conclut Stefanie Hoehl. Bon bah voila, tu pourras maudire tes parents la prochaine fois que tu flipperas devant une petite araignée poilue!

Déjà lu?

Déjà lu?