© Twitter

Allô relou bonjour! Le numéro anti-relou a explosé son forfait et a dû être temporairement désactivé

29 octobre 2017

Tu connais bien ce genre de situation où un mec relou te demande avec insistance ton numéro de téléphone, sans te lâcher les basques? Pour remédier à ça, un numéro "anti-relou" venait de voir le jour depuis vendredi afin de sensibiliser au harcèlement. Sauf qu'à peine 48 heures après son lancement, le numéro est déjà saturé et a dû être désactivé. 

T'en as marre de ces mecs relous qui te collent en boîte, des dragueurs à deux balles et des ventouses qui insistent pour obtenir ton numéro de téléphone?

Ça tombe bien, puisqu'un nouveau numéro "anti-relou" vient de voir le jour. Dans la même lignée que le hastag #Balancetonporc ou encore #metoo, le numéro anti-relou est en fait un acte militant pour dénoncer le harcèlement.

STOP au harcèlement

L'idée de ce numéro est en fait de se débarrasser des gars relous mais aussi de leur faire prendre conscience de leur insistance. Ce n'est en revanche pas un numéro d'urgence pour les victimes du harcèlement.

En faite, lorsqu'une femme ne veut pas donner son numéro, elle balance ce numéro-ci et une réponse automatique sera envoyée aux hommes qui l'utiliseront pour une petit mise au point: "Si vous lisez ce message, c'est que vous avez mis une femme mal à l'aise. Elle ne s'est pas sentie en sécurité. Si une femme vous dit 'non', inutile d'insister'", peut-on notamment lire sur ce SMS.

Le réseau déjà saturé

Il faut croire qu'un tel numéro était plus qu'utile puisque déjà 3.000 personnes l'ont testé! En seulement 48 heures, le "06" en question a reçu plus de 6.000 SMS. Lancé vendredi, le numéro a donc dû être désactivé. L'une de ses créatrices, Clara Gonzales, expliquait ce dimanche à France Info l'arrêt temporaire de la ligne: "On n'avait pas forcément anticipé cet emballement". "Il se trouve que chaque message nous coûte 0,16 centimes d'euro et nous ne pouvons plus l'assumer aujourd'hui", a-t-elle regretté.

Pour pouvoir réactivé ce numéro, les créateurs ont besoin d'un coup de pouce financier: "Chaque message traité avec ce service nous coûte 16 centimes: 0,0075€ pour le recevoir, puis deux fois 0,07627€ pour y répondre". Ce dimanche matin, ils ont donc lancé un appel aux dons sur internet. Pour chaque euro investit, cela leur permet de sensibiliser 6 relous, peut-on lire sur le site.

Bref, si t'en as marre des gros relous, reste plus qu'à contribuer ici en attendant de composer le 06 44 64 90 21.

Déjà lu?

Déjà lu?