© EPA

C'est cadeau: voici les 10 Gifs qui ont marqué la première année de présidence de Donald Trump

4 novembre 2017

Le 8 novembre prochain, Donald Trump fêtera sa première année de présidence à la Maison-Blanche. Une année marquée par des frasques, des bourdes et des moments de malaise absolu. Parce que parfois, mieux vaut en rire.

1. Trump et le Pygargue à tête blanche

© Giphy
Un mois après la fin du scrutin, Donald Trump pose pour le TIME Magazine. Le photographe décide de lui faire prendre la pose avec un Pygargue à tête blanche, véritable emblème américain. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu. Un pur régal pour les détracteurs du 45e président des États-Unis.

2. L'investiture de Donald Trump et la pauvre Mélania

Fidèle à celui qu'il était durant la campagne, Donald Trump récite son discours d'investiture le 20 janvier 2017. Il lance ensuite un drôle de regard à son épouse, Melania Trump. Cette image fera le tour du monde avec un élan de compassion pour la nouvelle Première Dame.

3. Michelle Obama et le cadeau embarrassant

Dans la foulée du discours d'investiture, le couple Obama accueille le nouveau couple présidentiel, comme le veut la tradition. Au moment des poignées de main, Melania tend un cadeau à Michelle dont elle ne sait quoi faire. Savoureux.

4. Trump et les poignées de main: acte 1

Un mois plus tard en février 2017, Donald Trump commence ses rencontres avec les autres chefs d'État. Une rencontre que Shinzo Abe n'est pas près d'oublier. La poignée de main dure des secondes entières et Trump ne semble pas disposé à lâcher la main de son interlocuteur. S'en suit un regard ultra gênant de la part du Premier ministre japonais.

5. Trump et les poignées de main: acte 2

Mis au courant des poignées de main viriles du président américain, Emmanuel Macron, qui n'est pas en reste, décide contre-attaquer. S'en suit un véritable bras de fer entre les deux hommes et un malaise quasi général devant la télé.

6. Trump et le protocole

Si la politique de Donald Trump est tout sauf amusante, les cérémonies protocolaires auxquelles il participe sont un véritable régal. On ne compte plus les bourdes et les maladresses du président républicain. Ici en mai dernier lors du sommet de l'Otan. Le milliardaire n'a visiblement aucune gêne à repousser le Premier ministre du Monténégro afin d'apparaître au premier plan. À peine croyable.

7. Trump et son gros camion

Entre deux visites à l'étranger (et deux parties de golf), Donald Trump rentre au pays pour faire un peu de politique intérieure. Ici le 23 mars 2017, après une réunion avec une vingtaine de camionneurs et chefs d'entreprise de transport. À sa grande surprise, il découvre deux ÉNORMES camions garés devant la Maison-Blanche, il ne résiste pas. Il grimpe dans l'un d'eux et fait joujou comme un enfant. Un véritable régal pour les yeux.

8. Donald Trump et la mise en scène de ses décrets

Il en a signé des décrets controversés sur cette table. Ici il s'agit d'un Gif détourné qui rappelle une petite bourde dans l'un de ses tweets. "Cofveve" pour "Despite the constant negative press covergage" visait en fait les médias qu'il n'a cessé de qualifier de "fake news" durant toute la campagne. L'occasion de rappeler que Donald Trump a inventé une nouvelle manière de faire de la politique: la politique à coups de tweets intempestifs.

9. Trump et le malaise papal

On le savait déjà à l'époque, le Pape François ne porte pas Donald Trump dans son cœur. Alors quand les deux hommes se rencontrent en mai dernier, les caméras de la planète entière se tournent vers eux. Nouveau gros moment de solitude pour Trump qui semble le seul à vouloir afficher un grand sourire. Ce Gif détourné exprime tout le malaise de cette scène. Savoureux.

10. Trump et les rouleaux d'essuie-tout

Last but not least: la visite de Donald Trump à Porto Rico après le passage de l'ouragan Maria. Le président y distribue des vivres et des rouleaux d'essuie-tout. Le hic, c'est que le président se prend pour un véritable joueur de basket. Là encore on se demande ce qui est passé par la tête de ce cher Donald, qui n'hésitera pas à comparer le nombre de morts entre l'ouragan Maria et l'ouragan Katrina de 2005.

Eh oui, tout ça en un an Donald Trump!

Déjà lu?

Déjà lu?