© iStock

Trois entreprises belges citées dans les Panama Papers: Janssen Pharmaceutica, Ageas et Nike

6 novembre 2017

Ça devait tomber tôt ou tard, on connait le nom des trois premières entreprises belges citées dans les Paradise Papers. C'est le journaliste Lars Bové qui les a dévoilés lors de l'émission "Van Gils en Gasten" diffusée sur Eén. Il a accusé d'évasion fiscale la compagnie de pharmaceutique Janssen Pharmaceutica, la société d'assurance Ageas et...Nike. 

Ce lundi matin, on estimait que 500 noms belges seraient présents dans les Paradise Papers. Ce soir, on connait les noms des trois premiers. Un journaliste ayant travaillé sur l'affaire, Lars Bové, a vidé son sac dans l'émission flamande "Van Gils en Gasten" difussée sur la Eén. On a affaire à la compagnie pharmaceutique Janssen Pharmaceutica, la société d'assurance Ageas ainsi que Nike.

Pour cette dernière, Lars Bové n'est pas tendre: "Il y a gros centre de distribution Nike en Belgique, à Lanklaar. On pourrait penser que beaucoup d'impôts sont prélevés en Belgique, mais pas du tout. 3.000 salariés travaillent là-bas et pratiquement aucun n'est taxé. Les salaires sont payés en Belgique, mais tout passe par les Pays-Bas depuis une autre société domiciliée aux Bermudes. Je pense que Nike a économisé 12 milliards d'euros de la sorte. "

4 milliards pour Janssen Pharmaceutica

Toujours selon Lars Bové, Janssen Pharmaceutica est la plus grande société pharmaceutique du pays et a son siège social ici en Belgique. Pour cette compagnie, même principe que pour Nike. Sauf qu'ici, ils passent par l'Irlande. "Janssen Pharmaceutica paie moins de 3% d'impôts en Belgique. Sur les cinq dernières années, cela représente plus de 4 milliards d'euros d'économisés. "

Enfin pour la compagnie d'assurance Ageas, il est resté plus évasif en ne citant que les pays par lesquels Aegas est passé: les Bermudes encore, les îles Vierges britanniques ainsi que Hong Kong. Ce sont évidemment tous des paradis fiscaux.

Déjà lu?

Déjà lu?