© Getty Images

Ça ne s'arrête plus: Robert Knepper, alias T-Bag dans Prison Break, est aussi accusé d'agression sexuelle

9 novembre 2017

Une costumière accuse Robert Knepper, qui incarne le rôle de T-Bag dans Prison Break, de l'avoir agressé sexuellement. Les faits se seraient produits il y a 25 ans et le récit de la femme fait froid dans le dos. L'acteur a nié ces accusations.

Est-ce que la réalité a rattrapé la fiction? Dans Prison Break, Robert Knepper incarne T-Bag, un sadique qui peut se montrer violent avec les hommes comme les femmes tout au long de la série. L'acteur se retrouve désormais au centre d'une accusation d'agression sexuelle commise il y a 25 ans.

"Je vais te baiser"

Susan Bertram, raconte au Hollywood Reporter que les faits se seraient produits lors du tournage du film Gas, Food Lodging, pour lequel elle était costumière. Âgée de 31 ans à l'époque, elle aurait été agressée par Knepper alors qu'elle venait de lui déposer des vêtements pour le tournage dans sa caravane.

C'est à ce moment-là que l'acteur lui aurait "sauté" dessus, avant de lui soulever la robe et de lui saisir l'entrejambe "aussi fort qu'il pouvait". "Je vais te baiser", lui aurait-il dit aussi. Heureusement, elle a réussi à rapidement fuir.

"Je suis sortie de la caravane aussi vite que possible. Je suis tombée sur mes genoux en sortant", raconte-t-elle. "J’ai vu que mes collants étaient déchirés et que je saignais. Je suis restée assise là et j’ai pleuré pendant un certain temps. Ma robe était déchirée, je me sentais sale."

T-Bag nie

Un assistant sur le tournage confirme au Hollywood Reporter l'avoir vu en pleurs. Elle lui aurait confié avoir été agressée par Knepper. Pourtant, aucun des deux n'a parlé à l'époque. Ces révélations tombent en pleine "chasse aux sorcières" à Hollywood, où les accusations d'agressions ou de harcèlement sexuels s'enchaînent depuis que le scandale Weinstein a explosé.

"T-Bag" a mis plusieurs heures avant de réagir officiellement. Il a finalement nié ces accusations par le biais d'un post sur son compte Instagram: "Ces dernières semaines, ma femme et moi avions discuté de la douleur que ces femmes ont connue et du courage qu'elles ont montré. Je suis choqué et dévasté d'être faussement accusé de violence contre une femme. C'est juste que je ne suis pas comme ça. A ceux qui m'ont montré des mots de soutien et d'encouragement, je vous remercie du fond du cœur", écrit-t-il.

La suite de cette histoire se déroulera sûrement devant la justice désormais...

Déjà lu?

Déjà lu?