Quand Emmanuel Macron fait la leçon à Donald Trump sur l'utilisation de Twitter

9 novembre 2017

Emmanuel Macron a accordé une longue interview au magazine américain Time. Et il n'y a pas que la couverture qui a fait parler d'elle. Le contenu valait aussi le détour. Dont ce passage savoureux sur l'utilisation de Twitter.

La "Une" du Time magazine a fait sensation dans la presse internationale et française. On y voit le président français, Emmanuel Macron, avec un regard déterminé. En commentaires: "Voici le prochain patron de l'Europe". Le tout avec un petit astérisque ô combien subtil: "S'il parvient à mener la France".

Mais un autre détail a marqué les esprits et particulièrement le Huffington Post. Quand le journaliste du Time lui demande s'il suit Trump sur Twitter, le président français a une réponse plutôt étonnante: "Je dois avouer quelque chose qui va peut-être vous sembler assez sensé: je ne tweet pas moi-même. Et je ne suis pas les gens personnellement. Parce que ce n'est pas compatible avec la distance dont vous avez besoin pour gouverner et présider. Pour être président, vous avez besoin d'une certaine distance par rapport aux événements, aux flux permanents de nouvelles et de réactions. Je dois avouer que j'ai entendu parler de quelques nouvelles sur le compte Twitter de Donald Trump , mais je ne le suis pas et je ne tweet pas", a-t-il expliqué.

"Besoin de distance"

Pour Emmanuel Macron, ce qu'on voit sur Twitter n'est que le reflet de ce qui se passe vraiment: "Lorsque vous allez sur Twitter, quand vous regardez les réactions des gens, vous percevez quelque chose de la réalité, la perception des citoyens dans votre pays et de ceux partout dans le monde. Mais je pense que lorsque vous êtes dans la situation de décider par vous-même et quand vous avez la responsabilité de grandes institutions et de beaucoup de personnes, vous ne pouvez pas réagir de façon immédiate et permanente sur ce type de média ou sur n'importe quel autre média, assure-t-il. Vous avez besoin de temps, vous avez besoin de distance, vous devez vérifier les informations, réfléchir à ce à quoi vous devez réagir ou non".

Soit l'exact opposé de ce que fait Trump sur le réseau social. Bon après, Trump sait très bien à quoi il joue. Il se sert de Twitter avant tout pour communiquer avec ceux qui le soutiennent, et de ce point de vue, ces tweets intempestifs sont une franche réussite. 85% des gens qui ont voté pour lui le feraient encore aujourd'hui.

Notons quand même que les deux présidents ne boxent pas dans la même catégorie. Quand le compte de Macron atteint difficilement les 2.300.000 followers, Trump en a lui plus de 42 millions. De quoi remettre les choses en perspective.

Déjà lu?

Déjà lu?