© Sea Shepherd

Le massacre des dauphins et des baleines continue dans les îles Féroé et les images sont horribles

10 novembre 2017

L'ONG Sea Shepherd dénonce une nouvelle fois le massacre de dauphins et de baleines qui a lieu chaque année dans les îles Féroé lors du "grindadrap". Cette année encore, cette horrible tradition a été malheureusement respectée et plus de 1.600 cétacés ont perdu la vie. Et les images qui ont été dévoilées font vraiment froid dans le dos.

Chaque année, c'est la même (horrible) histoire. Dans les îles Féroé, on respecte la tradition du "grindadráp", la chasse aux cétacés. Et chaque année, cette tradition est dénoncée par les associations de défense des animaux, sans effet malheureusement.

1.691 baleines et dauphins tués

Des membres de l'ONG Sea Shepherd ont balancé des images du nouveau massacre qu'il y a eu cette année encore. Ils se sont rendus sur place où ils se sont fait passer pour des touristes, histoire de ne pas se faire casser la gueule. Entre juin et septembre, près de 24 "chasses" ont été lancées contre des baleines-pilotes et des dauphins au large des Féroé. Le bilan macabre se monterait à 1.691 animaux tués selon l'ONG.

Contacté par Fox News, le gouvernement féroïen s'est défendu: "Les représentants de Sea Shepherd vont tout faire pour décrire négativement la chasse aux baleines des îles Féroé comme 'barbare', 'inutile', 'diabolique' et 'folle', décrivant les Féroïens comme des 'psychopathes sadiques', dans le but d'inciter à la colère et à l'indignation contre le peuple des îles Féroé", s'indigne-t-il.

Pour lui, cette chasse permet de récolter des centaines de kilos de viande et de graisse, ce qui évite à la population de devoir acheter des produits importés. Et le nombre d'animaux tués représenterait un très faible pourcentage (moins d'1%) de la population de dauphins ou de baleines-pilotes qui vit dans les eaux autour des Féroé.

Mais à voir les photos publiées par Sea Shepherd, il y a de quoi s'indigner!

© Sea Shepherd
© Sea Shepherd
© Sea Shepherd

Mâles, femelles, bébés, aucun animal n'est épargné

© Sea Shepherd
© Sea Shepherd

Déjà lu?

Déjà lu?