© EPA

Les gens se sont mobilisés et ont récolté 52.000 euros pour aider la femme qui a fait un fuck à Donald Trump

14 novembre 2017

Il y a quelques jours, personne ne connaissait le nom de Julie Briskman. Mais ça, c'était avant qu'elle montre son majeur à Donald Trump et tout son cortège de SUV. Depuis, Julie a été virée à cause de son geste et est devenue une star du web. Une si grosse star qu'un crowfunding a été créé pour l'aider après son licenciement. Pas moins de 52.000 euros ont été collectés.  

Au sein de la communauté anti-Trump, Julie Briskman est la porte-étendard. Si son nom ne te dit rien, rappelle-toi: c'est la dame qui a brandi bien haut son majeur lorsqu'elle s'est faite dépasser par Donald Trump et son cortège de grosses bagnoles. Un geste courageux mais qui a des conséquences puisque depuis, elle a perdu son job. Son employeur, Akima LLC, est en effet une boite collaborant avec le gouvernement américain.

Ils ont décidé de licencier Julie car elle avait publié du contenu "lubrique" et "obscène" sur les réseaux sociaux. La désormais néo-chômeuse avait en effet publié cette photo sur tous ses réseaux sociaux.

Crowdfunding

Mais si Julie a perdu un job, elle a gagné des admirateurs. En effet, des milliers de personnes ont été touchées par sa situation et ont décidé de créer un crowdfunding pour l'aider. En tout, pas moins de 2.500 personnes se sont mobilisées pour rassembler la jolie somme de 60.500 dollars soit environ 52.000 euros.

C'est un certain Rob Mello qui est à la base de l'initiative et qui a créé la collecte de fond sur GoFundMe. Sur la page il écrit: "Julie Briskman est une source d'inspiration pour nous tous". En tout cas, cela représente de très belles indemnités de départ pour Julie. Elle va pouvoir s'occuper sereinement de ses deux enfants qui vont devoir ne pas imiter leur maman s'ils ne veulent pas d'ennui à l'avenir.

Déjà lu?

Déjà lu?