© epa

Belgique-Japon menacé par un attentat: la police a préféré laisser jouer et renforcer les mesures de sécurité au stade

15 novembre 2017

Hier soir, peu avant le coup d'envoi du match amical Belgique-Japon, les autorités ont eu quelques sueurs froides. La police a reçu des informations au sujet d'un attentat probable visant le match d'hier. Un appel anonyme a été passé à 17h30 "Une heure avant le match, nous n'étions pas sûrs que cette rencontre allait se tenir", a décalré Stefan Van Loock, le responsable presse de l'Union belge. 

La police belge a sué des croquettes hier. Juste avant le début de la rencontre amicale qui opposait la Belgique et le Japon, l'OCAM a averti les services de police qu'il y avait une menace d'attentat probable pour le match de foot.

Selon De Morgen, la police de Bruges a été informée par ses collègues de Bruxelles, qui ont reçu la menace sous la forme d'un appel anonyme. Après avoir analysé la menace, l'OCAM a produit un "rapport considéré comme crédible", selon le chef de la police de Bruges, Dirk Van Nuffel.

Pas d'annulation

La remise en cause du jeu d'hier a bien sûre été mise sur le tapis, mais finalement la police de Bruges, le maire ainsi que les organisateurs ont décidé de ne rien dire et de laisser jouer les deux équipes. "Ce n'est que pendant le match que nous avons obtenu le résultat rassurant qu'il n'y avait pas de menace concrète", a encore déclaré Dirk Van Nuffel.

Renforcement accru de la sécurité

Pour permettre le déroulement du match de foot, les autorités ont augmenté les contrôles pour renforcer drastiquement la sécurité autour et dans le stade. Grâce au dispositif, les supporters ont pu assister au match et ensuite ont pu rentrer chez eux sans problème. Des détecteurs de métaux, des chiens chercheurs d'explosifs ont contribué au renforcement du dispositif de sécurité.

De nombreux supporters ont malheureusement manqué le coup d'envoi de la rencontre à cause de ces mesures de sécurité. "Je ne sais pas si vous avez remarqué qu'il y avait beaucoup de 'empty seat', mais ce n'est pas seulement pare que les gens suivent leur GPS et ne regardent pas les panneaux, c'est aussi à cause d'un traitement d'attentat très sévère. Ils ont commencé à faire des contrôles très efficaces qui ont pris beaucoup de temps et à cause de ça beaucoup de gens étaient trop tard."

Finalement, tout s'est bien passé, et le jeu s'est déroulé dans le calme. La Belgique s'est finalement imposée 1-0 face au Japon grâce à un but de Lukaku.

Déjà lu?

Déjà lu?