Nainggolan en a marre des commentaires de certains supporters belges et il le fait savoir sur Twitter

19 novembre 2017

Radja Nainggolan a de nouveau fait parler la poudre sur et en dehors des terrains. Héros du match au sommet qui opposait son équipe, l'AS Roma, à la Lazio, le Ninja a marqué le but décisif pour son équipe. Génial. Sauf que certains supporters des Diables se sont rappelé que le milieu de terrain était forfait sur blessure pour les deux rencontres internationales. Une blessure diplomatique? Nainggolan répond.

Héros à Rome, mal aimé en Belgique? Radja Nainggolan a poussé un nouveau coup de gueule cet après-midi sur les réseaux sociaux. En cause, des supporters de l'équipe nationale qui remettaient en question sa blessure lors des deux rendez-vous internationaux face au Mexique et au Japon.

On sait que la tension reste vive entre Radja et le coach, Roberto Martinez, même si ce dernier a rappelé le milieu romain dans son effectif. Radja, pour sa part, n'avait pu prendre part aux deux rencontres suite à une blessure musculaire.

Mais ce samedi, non seulement Radja a marqué le but décisif, mais en plus, il n'est sorti qu'à cinq minutes de la fin. De quoi alimenter les rumeurs d'une blessure diplomatique avec les Diables? Le Romain a répondu sans détour sur Twitter: "Je lis des choses qui sont intolérables. Que j'étais soi-disant blessé pour ne pas jouer avec les Diables Rouges. Pourquoi ne contacteriez-vous pas le médecin pour consulter mes examens? Comme ça vous pourrez voir de vos propres yeux la déchirure que j'avais."

"Pas humain"

Il poursuit: "Les commentaires en Belgique sont parfois vraiment dramatiques. J'ai récupéré cette semaine. Je ne me suis pas entrainé donc c'était un risque. Je lis des commentaires stupides... Un joueur qui n'a plus été repris depuis longtemps veut de toute façon jouer pour se montrer en vue de la Coupe du Monde. Ce qui est tout à fait mon cas..."

Son entraîneur a d'ailleurs loué la "force de caractère" du milieu relayeur qui a joué avec "une douleur". Il n'a pas hésité à qualifier son joueur de "super-héros" tandis que son coéquipier Perroti a affirmé que Nainggolan "n'était pas humain".

Te rendre compte de la popularité de Nainggolan en Italie en une vidéo: son but contre la Lazio

Déjà lu?

Déjà lu?