Les fans de Johnny Hallyday ont eu raison de la page Facebook de Nordpresse: elle est désormais inaccessible

21 novembre 2017

Une nouvelle qui devrait plaire à bien des détracteurs du site parodique. Suite à la publication de plusieurs articles sur Johnny Hallyday, les fans du chanteur sont parvenus à faire fermer la page Facebook de Nordpresse. Vincent Flibustier qui est à l'origine du site est quelque peu dégoûté. Mais il ne rend pas les armes et a déjà accouché d'un nouveau petit bébé: Nordpresse 2.0.

"Daesh n'avait pas réussi à faire tomber la page. Les juifs intégristes non plus. Les gens du Front National, que dalle. Les débiles de fans de Johnny ont réussi. Merci à Facebook de la censure utile, on était un vrai danger pour la démocratie... Partagez pour la repeupler :-)." Vincent Flibustier est assommé mais toujours debout. Il enjoint les fans de Nordpresse à venir liker sa nouvelle page: Nordpresse 2.0.

Mais que s'est-il passé? À l'origine, plusieurs articles un brin moqueur sur Johnny Hallyday. Notamment un qui suggérait que la légende du rock français allait mourir... "un jour", ou un autre intitulé "Tout Johnny bientôt réuni dans un coffret". Les fans du chanteur, pas contents, se sont déchaînés sur le bouton "signaler la page" avec une certaine efficacité. La page Facebook de Nordpresse est désormais inaccessible, sans vraiment qu'on sache pour combien de temps.

Pour l'heure, ce sont plus de 200.000 likes qui sont partis en fumée. L'appel lancé par Vincent Flibustier a déjà permis à la page 2.0 de récolter quelque 7.000 likes, il y a donc encore clairement du boulot.

Un coup dur qui va sans doute en réjouir plus d'un. Nordpresse a plusieurs fois fait le buzz par ses articles tantôt satiriques, tantôt mensongers, parfois sérieux (procès, critiques des médias). En attendant, les fans, ceux de Nordpresse cette fois, se mobilisent pour redonner un petit coup de boost à la nouvelle page. Mais les fans de Johnny restent toujours dans les parages. Haletant.

© Nordpresse

Les fans de Johnny n'étaient vraiment pas contents

Ceux de Nordpresse veulent contre-attaquer

Mais à ce petit jeu là...

Déjà lu?

Déjà lu?