© TEC

C'est reparti: la TEC a déposé un préavis de grève pour le 30 novembre et le 1er décembre

21 novembre 2017

Tic tac, tic tac, les examens approchent. Tu sais qu'une présence accrue au cours est indispensable pour ne pas connaitre un blocus de galérien. Sauf que si tu vas à l'unif en bus, ce sera plus compliqué. Tic tac TEC: revoilà la Société wallonne des transports qui comptent faire grève. Et deux jours de suite en plus. Jeudi et vendredi prochains. 

Ça y est, la CGSP a remis le couvert. Suite à l'échec des négociations avec la direction, le syndicat a déposé un préavis de grève pour le 30 novembre et le 1er décembre prochains. En cause: la fusion des cinq TEC wallons, le service minimum et les sanctions en cas de grève sauvage, voulues tant par le gouvernement fédéral que régional.

Pire, la CGSP a indiqué qu'elle pourrait poursuivre le mouvement si ces trois dossiers chauds n'évoluaient pas en sa faveur.

27 grèves en deux ans

Si cette grève vise les mesures proposées par le nouveau gouvernement wallon, et par le MR singulièrement, c'est l'échec des négociations internes qui a mené au préavis de grève. La direction de la TEC tente néanmoins de se défendre: "C’est la première fois en 2016 et 2017 qu’il y aurait une grève suite à des problèmes internes. Toutes les autres (26 !) étaient dues à des actions contre le gouvernement Michel", ont-ils fait savoir à Sudpresse.

En attendant, faudra que tu te débrouilles sans bus. Même si on ne sait pas encore quelle ligne sera affectée. La CGSP a toutefois promis qu'elle couvrira toutes les actions des travailleurs durant ces deux jours de grève. Ça promet!

Déjà lu?

Déjà lu?