© iStock

Une étude vient de sortir sur le nombre d'accidents causés par Pokémon Go et les résultats laissent sans voix

27 novembre 2017

Pokémon Go est la cause de pas mal d'accidents depuis sa sortie en  juillet 2016. Mais combien exactement, on ne savait pas encore. Des économistes ont enquêté et comparé les chiffres d'un comté des États-Unis avant et après l'apparition du jeu et le constat est édifiant.

Presque dès son apparition, Pokémon Go a créé des accidents de voiture. Les joueurs sont tellement obnubilés par les Pokémons à attraper qu'il ont les yeux vissés sur leur écran et non sur la route. Des économistes de l'Université Purdue dans le comté de Tippecanoe aux États-Unis ont réalisé une étude là-dessus intitulée "Death by Pokemon Go".

Et le constat est sans appel: le jeu a provoqué "une augmentation disproportionnée des accidents de la route, des dommages associés aux véhicules, des blessures corporelles et des décès dans les environs des sites, appelés PokéStops, où les utilisateurs peuvent jouer au jeu en conduisant".

Mara Faccio et John McConnell, les économistes qui ont participé à l'étude ont examiné les rapports d'accident du comté de Tippecanoe dans l'Indiana qui ont été rédigés dans les 148 jours suivant la sortie du jeu en juillet 2016. Et tiens-toi bien. Il y a eu 286 accidents supplémentaires qui ont eu lieu dans le comté, par rapport aux 148 jours avant la sortie de Pokémon Go.

Les PokéStops en cause

Même si on se doute que l'arrivée du jeu et le nombre croissant d'accidents n'est pas le fruit du hasard, les économistes ne se sont pas arrêtés là. Ils ont donc comparé les lieux des accidents à des emplacements PokéStop. 134 étaient de ces accidents se sont déroulés près de Pokéstops. Et il y a eu 32 personnes de plus blessées à cause de Pokémon Go. Selon Mara Faccio et John McConnell, si on extrapole ça pour l'ensemble du pays, "l'augmentation des accidents attribuables à l'introduction de Pokémon Go est de 145.632 et le nombre de blessés est de 29.370. On voit aussi une augmentation du nombre de décès de 256".

Plutôt édifiant...

Déjà lu?

Déjà lu?