© NASA/Nathan Kurtz

La NASA a publié une nouvelle fois des images inquiétantes des changements du paysage en Antarctique

28 novembre 2017

Pour la première fois, des chercheurs de la NASA ont réussi à photographier un des plus grands icebergs jamais vu. C'est désormais l'une des plus grandes plateformes flottante en Antarctique. Les images sont aussi spectaculaires qu'elles sont inquiétantes. 

Sur la photo ici à droite, on peut voir une photo prise par l'équipe de chercheurs de la NASA. On y voit le bord d'un glacier appelé Larsen C et au loin, à droite de la photo on voit l'iceberg appelé A68. En juillet dernier, Larsen C a perdu un morceau d'une surface estimée de 5 800 kilomètres carrés, il s'agit à ce jour du plus gros iceberg connu à ce jour. L'iceberg se détache petit à petit de plus en plus du glacier Larsen et part à la dérive dans la mer de Weddell.

Mission Icebridge

C'est actuellement l'été dans cette partie du monde, c'est pour cette raison que les chercheurs sont capables d'aller observer et photographier les changements dans le paysage de l'Antarctique. L'opération menée par la NASA, appelée Icebridge est rendue possible grâce à des équipements de pointe, et des instruments de mesure sophistiqués. Le but est de produire des cartes 3D pour suivre l'évolution de cette région de l'Antarctique. Mais aussi de collecter un maximum de données pour comprendre les changements qui se produisent en Antarctique et les effets qu'ils pourraient avoir sur le changement climatique.

Heureusement, le niveau de la mer ne devrait pas augmenter. En théorie lorsqu'une telle masse se détache d'un glacier, c'est ce qui se produit. Mais dans ce cas-ci, il semblerait que A68 flottait déjà avant de se détacher.

Pas d'entente sur la cause

Aujourd'hui encore, le monde scientifique ne s'accorde pas pour dire que le détachement de cet iceberg peut-être attribué ou non au réchauffement climatique. Les chercheurs ont encore besoin de données supplémentaires pour affirmer ou infirmer. Pour Eric Rignot interrogé par le Washington Post, un chercheur de la NASA et professeur à l'Université de Californie-Irvine, ce genre de phénomène est dû au changement climatique. "Pour moi, il n'y a pas de doute que ce genre d'évènement ne fait pas partie du cycle naturel".

Voici une autre photo de Larson C et de l'iceberg A68:

Déjà lu?

Déjà lu?