© Twitter @realDonaldTrump

On se l'est déjà tous demandé: personne ne peut empêcher Donald Trump de tweeter comme ça, à foison?

30 novembre 2017

Le président américain Donald Trump s'est encore illustré hier dans une belle démonstration de tweets. On connait sa passion pour les désormais 280 caractères de Twitter, et sa fâcheuse tendance à tweeter... en permanence! Alors, la question qui a déjà été sur les lèvres de tous: n'y a-t-il pas quelqu'un pour empêcher Donald Trump de tweeter? 

Tous les matins, les médias sont à l'affût. Le compte Twitter du président des États-Unis Donald Trump est une véritable mine de sources d'articles, et ce n'est pas peu dire. Chaque jour Donald Trump tweete, tweete et tweete encore. C'est comme si tout ce qu'il pensait à la seconde, il le balançait sur Twitter. Il y a une espèce d'envie irrésistible de Trump de s'exprimer. Alors si tu ne t'es jamais rendu sur le profil Twitter de Trump, il est grand temps d'y aller. Ça vaut le détour.

Hier encore, Donald Trump n'a rien trouvé de mieux que de retweeter trois vidéos islamophobes. Ce n'est digne de personne, mais ça ne l'est surtout pas du président des États-Unis d'Amérique.

"C'est tout simplement impossible de le contrôler"

Selon Politico, qui a interrogé d'anciens collaborateurs de Donald Trump, personne à la Maison Blanche n'arrive à contrôler ses tweets. La seule petite victoire que certains ont réussi à gagner a été celle de ralentir un peu les tweets et de réussir à calmer le président. Mais pour le reste, impossible. Du coup, le staff de Donald Trump, qui doit devenir vert à chaque sortie du président, a dû mettre en place des solutions pour tenter de s'en sortir. Par exemple, un collaborateur a expliqué à Politico, qu'une des solutions était de simplement "enterrer" les tweets qui craignent avec une flopée de tweets complètement banals.

Une autre solution avait été de filtrer les informations qui lui arrivent dans le Bureau oval. C'est ce que John Kelly, son chef de cabinet, a essayé de faire. Mais Donald Trump n'est pas du genre à laisser passer des informations un peu croustillantes à partager sur la twittosphère. Il n'hésite pas à tweeter ou commenter des choses qui sont flatteuses par rapport à lui ou alors justement, les critiques qui lui sont adressées ou les gens qui s'opposent à lui.

John Kelly ne s'occupe pas de Twitter

Être chef de cabinet comme John Kelly, c'est être en quelque sorte le deuxième homme le plus puissant de Washington après le président. Son job premier, est de protéger le président, le Bureau oval. Mais on peut se poser largement la question de savoir quelle influence John Kelly arrive à avoir sur Donald Trump? L'ancien général de la Marine américaine n'arrive visiblement pas à contrôler le flot d'informations, de messages diplomatiques que Trump lance tous les jours sur Twitter. Avant d'arriver à la Maison Blanche, Kelly avait déclaré ne pas être un grand fan de télé, et avait avoué ne pas connaitre les médias incontournables de Washington.

"Il est évident qu'il est très difficile pour un chef de cabinet d'imposer une chaîne de commandement et de discipline à la Maison Blanche, quand le président lui-même n'est pas disposé à respecter une quelconque discipline en matière de tweets" a déclaré Leon Panetta à Politico. Un ancien chef de cabinet de Bill Clinton.

Toujours selon Politico, quand son staff essaye de le raisonner, Trump aime leur rappeler que c'est notamment grâce à Twitter qu'il est devenu président des États-Unis.

Déjà lu?

Déjà lu?