© Getty images

Le prince Laurent va-t-il perdre sa dotation? En tout cas, son avocat fait tout pour que cela n'arrive pas

1 décembre 2017

Quand on touche une dotation, on ne joue pas avec le feu. Le prince Laurent aura probablement retenu la leçon, vu qu'il risque de perdre une partie de sa dotation depuis qu'il s'est rendu à une réception non-autorisée avec des officiels chinois. Son avocat a donné ses arguments pour que cette dotation ne lui soit pas enlevée dans une lettre divulguée par Le Soir ce vendredi.

Le 29 juillet dernier, le prince Laurent a commis un énorme faux pas. Il s'est rendu à une réception à l'ambassade de Pékin à Bruxelles avec des officiels chinois, sans en avoir averti le Ministre des Affaires étrangères, comme le stipule la loi de 2013. Et comme un bleu, il s'est grillé tout seul en postant une photo de lui sur Twitter. Résultat: il risque de perdre 10 à 15% de sa dotation de 307.000€ par an. Il doit encore voir le Premier Ministre Charles Michel, qui a bien cette menace.

"Aucun dommage diplomatique"

Son avocat, Laurent Arnauts, vient de transmettre une lettre de sept pages à Charles Michel que Le Soir divulgue ce vendredi, pour permettre au prince Laurent de conserver la totalité de sa dotation.

Dans son plaidoyer, il précise qu'"aucun dommage diplomatique d'aucune sorte n'a été engendré par le prince", avant d'ajouter que "tout au plus est-ce la réaction de certains responsables politiques qui a pu étonner les pays concernés, qui se voient subitement désignés comme sujets à caution".

Selon ses arguments, le Premier Ministre aurait un peu trop précipité sa décision et n'aurait même pas laissé le temps au prince Laurent de se justifier de sa présence à cet évènement.

Pas touche à la dotation!

Et si son avocat ne conçoit pas qu'on puisse lui enlever une partie de sa dotation, il propose cependant de mieux réglementer les déplacements et les rencontres du prince. En revanche, pas touche à la dotation!

Bah ouais, faut quand même se mettre à sa place: il risque quand même de perdre 30.000 à 45.000€ de sa dotation. Sur les 307.000€, 80% de ce montant sont consacrés aux frais de fonctionnement et de représentation. "Seulement" 20% constitue le revenu du prince et de sa famille pour leurs dépenses privées.

À en croire les arguments de son avocat, il risquerait presque d'être dans la dèche! Surtout que comme il l'ajoute: "Il n’a pas non plus le droit d’exercer une activité professionnelle rémunérée afin de se constituer un patrimoine." En réalité, cette somme ne sera prélevée qu'une fois, il faut le préciser, et non pas tous les ans... Mais ce serait quand même déjà trop pour le frère du Roi, qui semble depuis cette mauvaise nouvelle, dévasté par le stress.

Son avocat aura-t-il réussi à plaider la cause du prince?

Déjà lu?

Déjà lu?