© iStock

Le projet de zone 30 à Bruxelles? Il risque bien de ne jamais voir le jour

1 décembre 2017

Pascal Smet (sp.a) et Bianca Debaets (CD&V) ont fait une proposition plutôt osée le 13 novembre dernier: ils veulent faire passer tout Bruxelles en zone 30. Ce jeudi, ils présentaient leur idée au gouvernement bruxellois qui l'aurait recalée. 

Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (sp.a) et la secrétaire d'État bruxelloise à la Sécurité routière, Bianca Debaets (CD&V) ont élaboré un nouveau plan de mobilité pour Bruxelles. Et la mesure principale de ce plan était que tout Bruxelles passe en zone 30. Seules quelques exceptions auraient été possibles sur les gros axes. Un gros changement pour la capitale et la mesure était loin de séduire tout le monde. Touring l'avait directement qualifiée d'inadaptée: "Les limites de vitesse doivent être crédibles, sinon elles ne sont plus acceptées et respectées par la population, même là où une zone 30 est nécessaire", avait explique le porte-parole Danny Smagghe.

Des démarches assez difficiles

Mais selon la DH, l'idée ne verra pas le jour de si tôt. Plusieurs sources se sont exprimées dans ce sens. Le projet a été présenté ce jeudi au gouvernement bruxellois et il aurait reçu un accueil plutôt mitigé. Le gouvernement a imposé une série de démarches qui vont rendre la mise en place du projet très difficile. Il faut lancer une étude dans chacune des 19 communes de Bruxelles pour voir si la mise en place de cette zone 30 est faisable ou encore plancher sur le coût de remplacement de tous les panneaux de signalisation actuels... De grosses démarches qui risque de prendre un certain temps.

Pour Bianca Debaets, c'est encore possible

Mais du côté de la porte-parole de Bianca Debaets c'est un autre son de cloche. Pour elle, le projet est encore tout à fait possible mais le gouvernement demande juste que la note soit plus détaillée: “Le gouvernement a demandé des éclaircissements. Madame Debaets n’a pas senti une réelle opposition dans le chef de ses collègues du gouvernement bruxellois mais une incompréhension sur la manière de procéder. Nous reviendrons avec ce point au prochain conseil des ministres jeudi prochain. Mais, à l’heure actuelle, on ne peut pas encore dire que le projet soit mort", explique-t-elle à la DH.

Si le projet n'est pas mort, on sent qu'en tout cas, ce n'est pas pour tout de suite...

Déjà lu?

Déjà lu?