© newsmonkey

Bruxelles ma pas belle: la photo d'une rue pleine d'ordures fait réagir les internautes

1 décembre 2017

opinionLes poubelles à Bruxelles, c'est quelque chose. Une initiative citoyenne, Leo Not Happy, a décidé de prendre le problème à bras-le-corps en postant la photo d'une rue dégueulasse prise par une Bruxelloise, et en lançant le hashtag #balancetarue.

Tout Bruxellois qui se respecte a la triste habitude d'avoir dans son paysage quotidien ces sacs bleus, blancs, jaunes, ou verts. Les sacs poubelles en rue, posés à même le sol, c'est pas folichon faut bien le dire, mais quand tout va bien, ceux-ci sont (en principe) ramassés dans les heures qui suivent. Hélas, il semblerait que des sacs soient déposés en dehors des heures autorisées et/ou que ces sacs se retrouvent trop souvent éventrés, déversant ainsi les détritus sur les trottoirs de notre pourtant si belle ville. Quel gâchis!

Leo Not Happy, une initiative citoyenne qui dénonce

Dans quelques groupes Facebook bruxellois comme I love Saint-Gilles, on a vu circuler ces dernières heures une photo marquante. Pas besoin de description, elle parle d'elle-même:

La photo a de quoi choquer. Pourtant, c'est malheureux à dire mais le Bruxellois qui la voit se dit qu'il constate la même chose bien souvent en bas de chez lui, sur le chemin du travail, de l'école... Ou simplement en circulant dans la ville. Bruxelles Propreté...

La photo est publiée avec le texte sur la page Facebook de Leo Not Happy. Sur son compte Facebook, le collectif se présente ainsi: "LeoNotHappy (dédicace à Leonardo DiCaprio) est une initiative citoyenne bruxelloise lancée en mars 2016. Nous agissons pour que notre ville soit propre !" Autrement dit, ce sont les citoyens eux-mêmes qui, ayant ras-le-bol de ces rues dégueux, prennent les choses en main pour sensibiliser les gens mais AUSSI pour alerter les pouvoirs publics.

Le problème des sacs sur le trottoir...

Les sacs en rue, et non entreposés dans des containers, sont de toute façon un problème. En effet, sans vouloir se faire l'avocat du Diable, on peut se trouver parfois bien embarrassés de devoir garder ses sacs remplis d'ordure, sans pouvoir les déposer dans un container, comme c'est le cas dans les autres grandes villes d'Europe. Si on a une grande famille, si on part en vacances hors jour de collecte et qu'on ne peut pas refiler ses poubelles à son voisin... Puis, faut bien le dire, même quand les jours de collecte sont respectés, voir des rues remplies de sacs poubelles, c'est pas gégé. Quand il y en a beaucoup, ça peut donner des trucs comme on voit ci-dessus...

Sympa la vue!

... Et de calendriers de collecte changeants

Il y a aussi le problème des calendriers des collectes. Pour les sacs jaunes et bleus notamment, il n'a pas été toujours simple de s'y retrouver. Il y a quelques années, la collecte des jaunes et bleus se faisait le même jour, puis un calendrier alterné avait été instauré... pour enfin revenir à la collecte simultanée. En effet, il n'était pas toujours simple de savoir si on était en semaine jaune ou bleue, et la ville a du coup décidé de faire comme avant. On sent que les pouvoirs publics cherchent des solutions, mais ça rame, ça rame!

Alors, quelles solutions? Davantage de containers pour éviter sacs en rue et dépôts sauvages? Ce sont les éboueurs qui seraient contents, ils n'auraient plus à se ruiner le dos en ramassant des tonnes de sacs... Dans les autres grandes villes européennes, les gens ne sont pas plus civilisés ou plus propres, ils ont juste ces containers en bas de chez eux et/ou dans leur cage d'escalier.

Mais comment faire quand on ne peut simplement pas installer des containers dans les halls d'entrée des immeubles (pour beaucoup des maisons bruxelloises découpées en appartements)? Certains internautes font la comparaison avec Amsterdam, où de plus en plus de grands containers enfouis permettent de déposer ses ordures en dehors des jours de collecte imposés. À certains endroits de Bruxelles, on commence à trouver des containers enfouis pour la collecte du verre. Alors, pourquoi s'arrêter en si bon chemin? Ce serait la solution idéale... ou au moins une nette amélioration.

#balancetarue

Cela dit, et on le voit bien en parcourant les discussions au sujet des poubelles sur Facebook, les problèmes d'incivilité liés aux poubelles sèment la zizanie entre les citoyens eux-mêmes. Certains sont prêts à dénoncer leur voisin pour qu'il se chope une amende, d'autres dénoncent les incivilités qu'ils ont constatées dans la rue. Mais si on n'a pas spécialement envie de devoir faire de la délation qui, somme toute, ne règlerait même pas le problème, le hashtag #balancetarue, lancé par Leo Not Happy pourrait permettre au moins de sensibiliser les citoyens, en disant sur les réseaux sociaux "regardez comme ma rue est sale", et surtout en espérant que la circulation de ces images remonte jusqu'aux instances politiques.

Allez, c'est Noël, on aimerait bien n'avoir que la féérie des lumières en rue, sans la polluer avec ces fichues poubelles!

Déjà lu?

Déjà lu?