© iStock

Dans quatre ans, avoir une voiture électrique coûtera moins cher qu'avoir une diesel ou une essence

2 décembre 2017

Les constructeurs européens vont devoir se bouger car le marché des voitures va être totalement bouleversé. Dans quatre ans, les voitures totalement électriques coûteront moins cher à posséder que les voitures à essence ou diesel, selon une étude réalisée sur les marchés du Royaume-Uni, des États-Unis et du Japon. Et qui se profile à la tête de ce marché? La Chine.

Si aujourd'hui posséder une voiture électrique et rouler avec coûte moins cher qu'avec une voiture diesel ou essence, c'est en grande partie dû au fait que, dans de nombreux pays, les voitures électriques bénéficie encore d'avantages fiscaux.

Mais dans quatre ans, les frais de production de ces voitures auront baissé et les électriques coûteront moins chers que les autres. C'est le constat fait par une étude britannique et réalisée sur les marchés britanniques, américains et japonais.

Les frais combinés de l'achat et de l'entretien de tels véhicules seront significativement plus bas que ceux liés à des voitures traditionnelles roulant au diesel ou au pétrole. Pour avoir ce résultat, les chercheurs ont fait un calcul sur le prix d'achat, l'amortissement, le carburant, l'assurance, la fiscalité et la maintenance des véhicules.

Transformation du marché

Les voitures électriques coûtent plus cher à l'achat que ses concurrentes. Mais le prix devrait baisser avec la demande en hausse du marché. De plus, son coût énergétique est sensiblement plus bas: entre 3,25€ et 6,25€ les 100 kilomètres alors que les diesel et les essences demandent 6/7€ pour la même distance. Dernier avantage: une électrique demande très peu d'entretien.

Même si les batteries des voitures électriques sont une crasse sur le plan écologique, ces véhicules ont la réputation d'être écolo car elles ne polluent pas à l'usage. En étant moins bruyante et bientôt moins chers que les traditionnelles, les électriques vont d'office phagocyter le marché actuel de la bagnole. Et qui est en tête de la production des voitures électriques? La Chine.

Air pollué en Chine

En Chine, la voiture électrique n'est pas juste une histoire d'économie. C'est une nécessité écologique. Les grosses villes chinoises sont souvent confrontées à des alertes atmosphériques: la pollution de l'air par les gaz (notamment) des voitures est telle que les autorités demandent parfois à la population de ne pas sortir pour ne pas mettre leur santé en péril.

La voiture électrique leur permettrait de réduire drastiquement ce problème de pollution atmosphérique. À ce besoin urgent de voitures "écologiques", il faut ajouter la possession d'immenses usines et la main d'oeuvre gigantesque à très bon prix. Résultat: la Chine représente actuellement le plus gros marché de voitures électriques, comme le détaille l'Agence internationale de l'énergie.

Grâce à des fabricants nationaux tels que BYD, Geely et Beijing Auto, "la Chine a emboîté le pas à tout le monde et ils seront les leaders de ce marché", explique James Tate, co-auteur de l'étude, au Guardian. "L'industrie automobile européenne et américaine a été prise au dépourvu," et il y a de fortes chances que les électriques chinoises inondent nos marchés durant les prochaines années. Reste à savoir comment les gouvernements et les institutions européennes décideront de taxer l'importation de ces voitures...

Déjà lu?

Déjà lu?