© epa

Un peu trop optimiste? Pour la presse anglaise, se retrouver face à la Belgique en Coupe du Monde, c'est le "rêve"

3 décembre 2017

L'Angleterre est très satisfaite du tirage au sort de la Coupe du Monde 2018. À en croire les médias du pays, l'équipe part confiante pour affronter le Panama, la Tunisie et... la Belgique. N'est-ce pas un peu trop vite sous-estimer les Diables Rouges?

Le sort en est jeté, la Belgique se retrouve dans le groupe G pour la Coupe du Monde, qui s'ouvrira en juin 2018 en Russie. En phase de poules, les Diables Rouges affronteront donc le Panama, puis la Tunisie, et enfin l'Angleterre. Si du côté belge, le monde du football s'est réjoui de ces adversaires plutôt abordables, il en va de même du côté anglais.

Malgré la réputation légendaire des Diables Rouges à l'étranger, bon nombre de médias anglais ont publié des articles aux titres très enthousiastes, une fois le tirage au sort terminé. The Sun et The Mirror n'hésitent même pas à parler de "Dream Draw", ou "tirage de rêve". Ce dernier site d'informations ajoutant même un sondage à la fin de son article "L'Angleterre gagnera-t-elle la Coupe du Monde?".

"Que peut-il nous arriver?"

De son côté, The Guardian fait carrément référence à la fameuse "Main de Dieu" de Diego Maradona, qui a participé au tirage au sort vendredi. Pour rappel, le joueur argentin avait mis le but du siècle en quarts de finale du Mondial de 1986 face aux Anglais, de la main et non de la tête. Cette année-là, l'Argentine avait ensuite remporté sa deuxième Coupe du Monde.

Le Daily Mail continue sur la même lignée. "L'Angleterre a échappé à un tirage cauchemardesque, mais le Brésil et l'Allemagne nous attendent", écrit le journal en ligne. En effet, si les Three Lions parviennent à se qualifier pour les quarts de finale, ils risquent de se retrouver face au Brésil et à l'Allemagne. Deux grands favoris qui les boufferont tout crus. Mais pour les phases de poule, pas de soucis à se faire. "Que peut-il bien nous arriver?", s'interroge encore The Mirror.

Plus de quarts de finale depuis 1996

Dans le milieu du foot, on est un peu plus mitigé. L'ancien défenseur anglais Graeme Le Saux est, lui, très positif. "C'est évidemment un tirage très agréable. En tant que supporters de l'Angleterre on pense aux pires scénarios mais affronter le Panama et la Tunisie, c'est très encourageant", réagissait-il sur Betfair. Mais ce n'est pas l'avis du sélectionneur de l'équipe d'Angleterre Gareth Southgate. "Mon expérience dans ces tournois me fait dire que nous devons obtenir de bons résultats dans les trois matches. Par le passé, nous avons souvent pensé que nous étions qualifiés d'avance donc nous devons tout faire pour être certains de passer en huitièmes", s'est-il exprimé sur Sky Sports.

Il faut d'ailleurs rappeler que l'Angleterre n'a plus franchi les quarts de finale d'une grande compétition depuis l'Euro de 1996. À la dernière Coupe du Monde, en 2014 au Brésil, les Three Lions s'étaient même fait éliminer dès le premier tour. Donc, rendez-vous le 28 juin à 20 heures à Kainingrad pour voir si les Anglais sont toujours chauds!

Déjà lu?

Déjà lu?