Oublie Trump et Macron, les personnalités de l'année du Time sont les femmes qui ont brisé le silence

6 décembre 2017

Les pronostics allaient bon train: Donald Trump, Kim Jong-un, Emmanuel Macron... ? Il n'en sera rien. Les personnalités de l'année du Time sont des femmes. Et c'est plus que mérité!

Octobre 2017. Les habitudes d'un des plus grands producteurs hollywoodiens des années 90 et 2000 font la une des journaux. Accusé par une multitude d'actrices (70!) de viol, d'agressions sexuelles, d’attouchements ou de simples mots déplacés, son nom aura un retentissement mondial.

Il s'agit bien sûr d'Harvey Weinstein, fondateur de Miramax, producteur de Tarantino et du Seigneur des Anneaux, entre autres. L'homme fort d'Hollywood est une institution multi-oscarisée.

#MeToo

De là, va découler une forme de libération de la parole. Celle de femmes connues ou moins connues. Après Weinstein, c'est au tour Kevin Spacey, de Woody Allen et de tant d'autres hommes influents qui profitent de leur fonction. Ils tombent un à un via le hashtag #MeToo utilisé par ces mêmes femmes pour dénoncer les porcs qui les entourent.

De porc, il en est justement question en France. Là, c'est le plus polémique #BalanceTonPorc qui regroupe les témoignages. Devant le manque d’efficacité des procédures régulières, certaines femmes doivent s'y résoudre. Quitte à se faire traiter d'opportunistes. La "victime" la plus célèbre? Tariq Ramadan, prêcheur d'un islamisme inspiré des Frères musulmans et homme à femmes.

La suite doit encore s'écrire. Mais en accordant sa Une aux femmes, et spécifiquement à celles qui "ont brisé le silence", le Time fait passer le message: rien ne sera plus comme avant. Du moins, c'est ce qu'elles espèrent.

Déjà lu?

Déjà lu?