© iStock

C'est quoi cette folie avec le bitcoin? On t'explique tout

12 décembre 2017

Il y a un an, le bitcoin ne valait même pas 1.000 dollars, mais cette semaine il a dépassé sans souci les 18.000 dollars. Tu peux donc désormais gagner de l'argent en pariant sur l'évolution de cette cryptomonnaie, puisqu'elle vient de faire son entrée en bourse. Pourquoi tout le monde veut-il des bitcoins et comment ce marché fonctionne-t-il? On t'explique tout.

L'arrivée en bourse du bitcoin est importante. Elle donne aux investisseurs, aux assureurs et aux fonds de pension l'opportunité d'investir également dans le système.

D'ailleurs, dès que le Chicago Board Options Exchange (CBOE), l'une des principales bourses d'options aux États-Unis, a lancé les premiers contrats à terme hier soir, leur cours a bondi de 11 % en quelques minutes. La ruée était si énorme que le site du CBOE a été temporairement indisponible.

C'est quoi un contrat à terme?

Dans un contrat à terme, deux parties concluent un accord pour acheter ou vendre quelque chose à une date future et à des conditions et un prix fixés à l'avance.

Cela signifie que le risque que le prix augmente ou diminue est pris avec. Ces fluctuations peuvent d'ailleurs être utilisées pour spéculer sur la valeur future d'une action, d'une marchandise (comme le pétrole par exemple), d'une monnaie et donc maintenant aussi du bitcoin.

Prenons un exemple: un baril de pétrole coûte environ 60 dollars maintenant. Une compagnie aérienne s'attend à ce que son prix augmente l'année prochaine, à cause de sa rareté ou de tensions géopolitiques. Sur un marché à terme, elle conclut alors un contrat stipulant qu'elle achète le pétrole à 70 dollars. Si le prix s'envole au-delà de ce montant, c'est super intelligent. La compagnie aérienne a acheté son pétrole en-dessous du prix du marché et a donc gagné de l'argent.

Par contre, si le prix du baril n'atteint pas 70 dollars, cela coûte de l'argent à la compagnie aérienne. La partie adverse (le vendeur) y gagne: il reçoit 70 dollars alors que le prix du baril de pétrole sur le marché est inférieur. C'est donc une manière pour le vendeur de se prémunir, puisqu'il ne peut pas perdre de l'argent, même si le prix du marché chute.

Les contrats à terme sont très courants dans le domaine des produits et matières premières. En les établissant aussi pour des bitcoins, le marché des bitcoins s'agrandit car, en plus des particuliers, des parties plus grandes et plus professionnelles peuvent commencer à spéculer.

Pas en Belgique

Les contrats à terme pour les bitcoins (ou bitcoins futures en anglais) ne sont pas conclus en bitcoins, mais en euros ou en dollars. Il n'y a pas de changement de devise. Ce n'est d'ailleurs pas un investissement dans le bitcoin lui-même, mais plutôt dans le cours de la monnaie cryptographique.

À partir de la semaine prochaine, ces investissements pourront aussi se faire via la CME (Chicago Mercantile Exchange), la plus grande bourse au monde d'échange de marché à terme.

Les investisseurs belges doivent faire un petit détour s'ils veulent acheter aussi des contrats à terme. Pourquoi? Le régulateur belge a décidé en 2014 que les produits exotiques, qui sont des produits financiers complexes et peu fréquents, ne peuvent pas être vendus dans notre pays.

L'interdiction s'applique également aux contrats sur la différence (CFD) et aux instruments financiers qui permettent aux investisseurs de trader à la hausse comme à la baisse en utilisant un effet de levier.

En attendant, les banques belges se posent beaucoup de questions sur les bitcoins.

Et cela nous amène à la question: comment expliquer cette folie?

Maintenant que l'on a l'explication économique, il y a aussi une explication psychologique à donner. L'expert néerlandais en psychologie du consommateur, Patrick Wessels, donne l'argument suivant: "Le cerveau est paresseux et cherche toujours une manière facile d'opérer des choix. Donc comme pour le bitcoin et plein d'autres choses, quand on est face à quelque chose de compliqué, on a tendance à suivre le groupe. Si un groupe de gens de plus en plus grand fait quelque chose, c'est que c'est ok. Et c'est ce qui semble se produire aussi avec les bitcoins."

En outre, le bitcoin exerce un autre effet, tout aussi fort. "Il y a une sensation de pénurie, car de plus en plus de gens se joignent. Et alors, notre comportement de compétiteur prend le dessus. On a le sentiment que l'on ne peut pas laisser passer cette chance d'acheter un bitcoin. C'est alors pousser à nouveau les prix et c'est se rendre fous les uns les autres."

Avec cette hausse énorme de valeur, quelques personnes pourraient faire d'énormes profits en ce moment. Mais ce n'est pas cela qu'elles semblent vouloir. Parce qu'en plus, il y a cette explication psychologique: "Celui qui a un bitcoin se transforme en un 'acheteur positif'. Nos cerveaux veulent nous rendre heureux avec les choix que nous opérons, donc l'achat d'un bitcoin est vu comme quelque chose de positif. Nous croyons que le cours de la monnaie augmentera encore." C'est ce qu'en psychologie on appelle "l'aversion à la perte".

"Dès que nous croyons que le prix va augmenter, nous avons fait de cette idée notre guide psychologique", explique Wessels. "La pensée que vous ratez du profit si vous vendez maintenant pèse 2,5 fois plus que la pensée du profit sur lequel vous pouvez maintenant compter."

Mais que se passerait-il si le cours baissait spectaculairement?

"Alors nos cerveaux réagissent exactement dans le sens inverse", continue Wessels. "Les gens commencent à vendre leurs bitcoins et ils seront toujours plus nombreux à le faire. Les choses peuvent aller très vite, il faut garder un œil sur les prix car on peut parfois être très surpris."

Une autre chose intéressante est la suivante: plus tu t'intéresses aux bitcoins et à comment fonctionne le système, plus tes chances sont grandes que tu passes à l'achat. Et ce n'est pas vraiment parce que tu découvres qu'ils sont un investissement solide.

"Quand nous approfondissons un sujet, nous nous familiarisons avec celui-ci", indique Wessels. "Beaucoup de savoirs et d'informations sur un sujet le rendent tout de suite moins effrayant et aussi plus important à nos yeux. C'est la raison pour laquelle de nombreux rapports officiels sont si épais. Ils respirent la solidité. Donc, si vous en savez beaucoup sur les bitcoins, vous êtes beaucoup plus enclins à en acheter. Même si le rapport si solide en dit autre chose."

Déjà lu?

Déjà lu?