L'énorme coup de Disney: le géant du divertissement s'offre Avatar, les Avengers, X-Men, les Simpson...

14 décembre 2017

L'industrie du divertissement est en émoi. La faute à Disney qui vient de s'offrir la Fox pour  53,4 milliards de dollars. Après Star Wars, le géant aux grandes oreilles met la main sur un tas de licences à gros budget. Le but? Concurrencer Netflix et Amazon Prime.

Avatar, Titanic, X-Men, Deadpool, Les Simpson, Kung Fu Panda, Family Guy, Les Quatre Fantastiques, La Planète des Singes, How I Met Your Mother, Futurama et X-Files, Alien autant de séries et de films qui seront désormais estampillés Disney. Un tour de force de la part de la société de divertissement, apparemment pas rassasiée par ses récents rachats de Star Wars ou Pixar.

Hulu

Un investissement de taille en tout cas, puisque Disney s'est emparé de la Fox pour la bagatelle de 52,4 milliards de dollars. Il faut ajouter à cela le service de streaming Hulu, ce qui est tout sauf anodin. En distribuant ces productions sur son nouveau réseau, Disney entend à terme concurrencer Netflix et Amazon Prime, qui s'est récemment offert la licence du Seigneur des Anneaux pour l'adapter en série. Tout devrait être prêt pour 2019.

Superhéros

L'acquisition de la Fox offre également à Disney la possibilité de faire de gros bénef' sur le marché juteux des superhéros. X-Men, Les Quatre Fantastiques, Les Avengers, autant de licences qui fonctionnent d'elles-mêmes. Surtout si on y ajoute les spinoff: Wolverine, Thor, Hulk, La Chose, Captain America... c'est banco à chaque fois ou presque! C'est aussi la réunion des héros Marvel sous une seule bannière. Des ennuis financiers avaient obligé l'éditeur de comics à céder ses droits sur quelques licences. Tout est désormais rentré dans l'ordre.

Dettes

Mais Disney compte sur la rentabilités de ses superhéros. La société de divertissement est endettée à hauteur de 13,7 milliards auprès de la 21st Century Fox, qui ne disparaît pas complètement. Si on y ajoute les 52,4 milliards, cela fait donc 66,1 milliards de dollars en tout. Un investissement non négligeable.

L'empire Murdoch

Cette transaction a été permise par la volonté de Rupert Murdoch et de ses deux fils de démanteler leur empire familial. Il ne restera à la FOX que son réseau de télévision traditionnel, ses chaînes câblées Fox News et Fox Business Network en plus de quelques chaînes sportives.

À Disney reviennent les studios de télévision et de cinéma de la Fox (24 films en 2017) , son catalogue de films et séries, et la plateforme de streaming Hulu comme on l'a vu plus haut.

Les Murdoch ne lâchent pas l'affaire pour autant. James, l'un des deux fils, compte devenir le boss du nouveau mastodonte. Bob Iger, actuel patron de Disney, va reporter sa retraite de quelques années, mais après le champ sera laissé libre. Tout profite à la famille Murdoch qui devient au passage le premier actionnaire du nouveau Disney. Un empire pour un autre en somme. Une fusion plutôt qu'une cession.

Le Tout-Hollywood n'en revient pas.

Déjà lu?

Déjà lu?