Les premières tendances du scrutin communal de 2018 sont connues et le PS est loin d'être à la rue

4 janvier 2018

Le Soir a pu mettre la main sur différents sondages commandés par les partis eux-mêmes. Si les résultats restent confidentiels, on connait les tendances pour 18 grandes communes de Wallonie et Bruxelles. Et les résultats surprennent par rapport aux grands baromètres du mois d'octobre. 

Les prochaines élections communales, c'est pour le 14 octobre prochain. Ça peut paraître encore loin, mais les différents partis politiques veulent déjà connaître les premières tendances. Ils ont commandé des sondages pour 18 grandes villes wallonnes et bruxelloises à l'institut Dedicated.

Le Soir a pu se procurer ces tendances à défaut de résultats précis. Le PS fait mieux que résister et ne reculerait, en moyenne, que de 2 à 2,5% par rapport au scrutin de 2012. Le MR fait un peu mieux puisqu'il se maintiendrait en faisant des scores comparables par rapport à il y a six ans.

LA tendance qui se confirme: la dégringolade du cdH

Les voyants sont toujours au vert pour Ecolo qui progresse de 30 à 40% par rapport à 2012. Par contre, DéFi ne profiterait pas tant que ça de sa belle séquence de l'été dernier et ne récolterait que 2 à 4% des votes. L'autre belle progression doit être accordée au PTB avec 60% des intentions de vote supplémentaires. Pas de quoi toutefois confirmer les sondages de l'automne dernier qui plaçait le Parti du Travail devant le PS en Wallonie.

La tendance qui se confirme par contre, que ce soit pour les élections législatives ou communales, c'est la chute du cdH. Benoît Lutgen et ses troupes peuvent vraiment commencer à paniquer avec une chute de 40 à 50% par rapport à 2012.

Dedicated indique encore que la mode est la constitution de listes citoyennes, c'est-à-dire sans le véritbale nom d'un parti. Mais ça ne profite pas à tous de la même manière: si le cdH, logiquement, bénéficie de cette méthode, ce n'est pas le cas des socialistes et des libéraux note encore Le Soir.

Déjà lu?

Déjà lu?