Trump en un an: le président impopulaire a fait plonger, sans précédent, le leadership américain sur la scène internationale

19 janvier 2018

Il faut toujours voir le bon côté des choses. Dans quelques pays, en effet, la popularité du président américain a grimpé, depuis que Donald Trump a été investi il y a tout juste un an. Israël, la Biélorussie et la Pologne, par exemple. Mais il ne faut tout de même pas omettre les autres chiffres, qui montrent une chute stupéfiante de la confiance que le monde porte envers les États-Unis, et ce depuis que Trump est au pouvoir.

Une nouvelle enquête de l'organisation américaine d'analyses Gallup a sondé 134 pays pour évaluer l'état du leadership de plusieurs pays du monde: les États-Unis, l'Allemagne, la Russie et la Chine. Résultat? C'est l'Allemagne d'Angela Merkel qui est aujourd'hui le pays le plus respecté au monde, suivi par la Chine de Xi Jinping.

Sous les huit années de présidence de Barack Obama, les États-Unis pouvaient encore se targuer d'être le leader mondial absolu. Un an plus tard, sous l'ère Trump, seuls 25 % des Européens, par exemple, se disent positifs envers la politique que le milliardaire républicain mène aux États-Unis. Pour te donner une comparaison: ce chiffre était de 44 % en 2016 sous l'ère Obama.

20 %

Mais tout de même, dans notre pays, 20 % des gens approuvent la politique de Trump, visiblement. Alors qu'ils ne sont que 13 % en Norvège, 11 % en Suède et 8 % en Islande.

Plus globalement, la considération envers les États-Unis a diminué de 10 %, voire plus, dans 65 des 134 pays étudiés. Mais elle a parallèlement augmenté de plus de 10 % dans quatre pays: en Israël, en Biélorussie, en Macédoine et au Libéria.

La chute est particulièrement marquée en Europe et sur le continent américain. Ce sont donc surtout leurs pays voisins et leurs partenaires occidentaux qui se détournent des États-Unis de Donald Trump.

Sur ce graphique, tu peux constater que c'est l'Allemagne (41 %) qui remporte la plus grande considération mondiale, suivie de loin par la Chine (31 %), les États-Unis (30 %) et la Russie (27 %)

© Gallup World Poll

Ici, tu vois l'évolution du leadership américain de 2007 à 2017: la courbe d'approbation a chuté entre 2016 et 2017, alors que la courbe de désapprobation a grimpé au cours de la même période

© Gallup World Poll

Par pays, l'évolution de l'approbation du leadership américain donne cette évolution entre 2016 et 2017

© Gallup World Poll

C'est en Europe et sur le continent américain que la considération envers les États-Unis a le plus chuté

© Gallup World Poll

Déjà lu?

Déjà lu?