© iStock

Ryanair "a compris la leçon": Kris Peeters (CD&V) met fin à la procédure judiciaire contre la compagnie aérienne

22 janvier 2018

Le ministre de l'Emploi et de la Protection des consommateurs, Kris Peeters (CD&V) estime que Ryanair a fait le boulot et "compris la leçon". Il a donc pris la décision de mettre fin à la procédure judiciaire ouverte à l'automne dernier contre la compagnie low cost. Pourtant, la crise des pilotes, raison pour laquelle des milliers de vols ont été annulés, ne semble pas encore tout à fait résolue.

Plus de turbulences à prévoir, Ryanair peut à nouveau voler en toute sérénité. Kris Peeters (CD&V) a décidé de stopper la procédure judiciaire en cours contre la compagnie aérienne. Rappelle-toi, le ministre avait ouverte cette procédure il y a quelques mois, suite à la crise des pilotes qui avait conduit à la décision subite de Ryanair d'annuler plus de 20.000 vols fin de l'année dernière jusqu'en mars 2018.

D'après le ministre de l'Emploi et de la Protection des consommateurs, "l'entreprise a compris la leçon". En effet, "Ryanair a reconnu publiquement ses erreurs, indemnisé toutes les victimes, amélioré l'accès au formulaire de plainte et revu sa communication à propos des annulations. De plus, près de 1.000 nouveaux pilotes ont été engagés l'année dernière, et le personnel au service qui fait le planning de vol a quasiment doublé", estime son cabinet ce lundi dans les colonnes du journal Het Laatste Nieuws.

La crise des pilotes pas complètement résolue

Au moment de commander une enquête auprès de son administration, Kris Peeters soupçonnait la compagnie low cost d'avoir commis un "manque de conscience professionnelle" dans l'affaire. Ainsi, elle s'était justifiée en anglais auprès des passagers francophones et néerlandophones lésés et leur avait fourni trop peu d'informations sur leurs droits, les laissant dans le flou complet quant à la procédure à suivre pour être indemnisés. En plus d'avoir supprimé parfois à la dernière minute des vols, bloquant de nombreux voyageurs à l'aéroport.

Crise pas encore résolue

Pourtant, la crise semble loin d'être résolue, les pilotes, stewards et hôtesses de l'air se plaignant toujours des horaires et conditions de travail éprouvants. Ils déplorent également d'être sous un contrat irlandais au lieu d'avoir un contrat local en fonction du pays dans lequel ils travaillent.

À ce propos, la direction de Ryanair est en train d'effectuer une grande tournée européenne pour rencontrer les syndicats de ses 87 bases en Europe, et est d'ailleurs passée par Bruxelles vendredi dernier. Un petit pas en avant vers son personnel, à voir maintenant si les boss accepteront de rencontrer leurs revendications.

Mais que Ryanair ne saute pas de joie trop vite, car "s'il y a de nouvelles plaintes, [la procédure] pourra automatiquement être réactivée", met toutefois en garde le cabinet de Kris Peeters.

Déjà lu?

Déjà lu?