© Getty Images

Grumpy Cat peut arrêter de faire la gueule: il vient de gagner 572.000 euros à un procès

25 janvier 2018

Un tribunal californien a condamné une entreprise à payer 710.000 dollars, soit environ 572.000 euros, à Grumpy Cat. Ou du moins à la propriétaire de cette chatte, devenue célèbre dans le monde entier pour sa moue boudeuse. L'erreur de cette entreprise? Avoir justement utilisé la gueule de Grumpy Cat sur un café moulu sans en avoir l'autorisation.

Impossible que la gueule de ce chat ne te dise rien. Tu as déjà vu la face de Grumpy Cat sur un meme, ou dans des articles la concernant. On parle quand même ici d'un animal qui a sa page Wikipédia, a eu le droit à un film sur lui, qui a sa peluche à son effigie, et même sa statue de cire chez Madame Tussaud à San Francisco. Une vraie star, qui est maintenant plus riche de 710.000 dollars, soit environ 572.000 euros.

Grumppucino

C'est la somme qu'a été condamnée à payer la société Grenade Beverage à la propriétaire de Grumpy Cat (dont le vrai nom est Tardar Sauce). Tout avait bien commencé pourtant pour cette société, qui avait signé un contrat pour lancer le "Grumppucino" (voir photo ci-contre), un capuccino avec la gueule de Grumpy Cat sur la bouteille.

Sauf qu'elle a voulu aller plus loin avec un café moulu qui possédait aussi la tête de Grumpy Car sur l'emballage. Grosse erreur, puisqu'aucun accord n'avait été passé pour ce produit avec Grumpy Cat Limited, la société qui gère l'image du chat. Une action en justice a donc été lancée et Grenade Beverage a perdu le procès.

De quoi gonfler un peu plus le compte en banque de Tabatha Bundesen, la propriétaire de Grumpy Cat, qui aurait déjà gagné des dizaines de millions de dollars grâce à son chat. Alors s'il pouvait un moment arrêter de faire la gueule, ça serait sympa... mais tellement moins rentable.

Déjà lu?

Déjà lu?