© iStock

La vapoteuse plus nocive que la cigarette? Une nouvelle étude le prouve, mais le flou persiste

30 janvier 2018

C'est la mauvaise nouvelle du jour pour la communauté des vapoteurs. Une nouvelle étude est sortie ce mardi concernant la cigarette électronique et elle n'est pas très réjouissante. En effet, les vapeurs de nicotine seraient plus nocives qu'on le pensait et faciliteraient l'apparition de cancers. Cependant, les résultats de cette étude sont en contradiction avec d'autres études déjà publiées. Alors, qui croire? 

Voilà quelques années que la cigarette électronique s'est incrustée dans notre quotidien et tente de remplacer la cigarette. Si l'on pouvait penser que la vapoteuse était moins nocive, une nouvelle étude publiée ce mardi prouve le contraire. Ces conclusions sont à prendre avec des pincettes puisqu'il s'agit de résultats préliminaires d'une étude de longue haleine.

Mais tout de même, il y a de quoi se poser des questions. Les chercheurs de l'université de New York ont en effet testé les vapeurs de nicotine sur des souris et sur des cellules humaines. Les souris ont été soumises aux vapeurs pendant plusieurs semaines, l'équivalent de 10 ans de vap' pour un humain.

Beaucoup d'organes touchés

À la fin de l'expérience, ils ont constaté des dommages dans l'ADN des cellules des poumons, de la vessie et du cœur des rongeurs. Ils ont également constaté une baisse de protéines réparatrices dans les cellules de ces organes. Plus inquiétant: les effets sont similaires pour les cellules humaines analysées. Ils ont constaté plus de mutations tumorales dans ces cellules: ça sentait très fort le cancer malheureusement.

"Bien que les cigarettes électroniques contiennent moins de substances carcinogènes que les cigarettes conventionnelles, le vapotage pourrait présenter un risque plus grand de contracter un cancer pulmonaire ou de la vessie ainsi que de développer des maladies cardiaques", écrivent les chercheurs. Cette conclusion est plutôt étrange car une autre étude publiée en octobre dernier prouvait l'exact contraire. Selon cette dernière, la cigarette électronique permettrait de diminuer le nombre de morts aux États-Unis, de 1,6 à 6,6 million de morts en moins. Alors qui croire?

Question de santé publique

On peut lire à peu près tout et n'importe quoi sur la cigarette électronique. Mais il faudrait rapidement tirer de véritables conclusions car cela devient urgent. En effet, la cigarette électronique est de plus en plus utilisée aux États-Unis. Le Médecin général des États-Unis (US Surgeon General), Vivek Murthy parle d'une augmentation de 900% du taux d'utilisation des vapoteuses parmi les lycéens. On compterait environ 18 millions de vapoteurs aux USA dont 60% d'ados, c'est une véritable question de santé publique.

Par ailleurs, le gouvernement américain a commandé une autre étude. Des mecs ont analysé plus de 800 études sur la cigarette électronique, voici leur conclusion: "À ce stade, on ignore si la cigarette électronique a un impact positif ou négatif sur la santé publique."

D'un côté on nous dit que c'est un bon moyen de se dépêtrer du tabagisme, mais d'un autre on nous dit que c'est encore plus dangereux que la cigarette. Enfin, certains scientifiques nous assurent qu'il est impossible de tirer des conclusions. Alors que faire? Ne pas fumer du tout? Ah oui pas bête...

Déjà lu?

Déjà lu?