© epa

Michel & co pas à l'aise avec le FSB russe: ils ont même laissé leurs smartphones à la maison

30 janvier 2018

Les Russes seraient ils prêts à pirater leurs invités, le Premier ministre Charles Michel (MR) et son entourage? En tout cas, c'est apparemment une chose que la délégation belge à Moscou prend très au sérieux: les employés du Premier ministre belge ont tous laissé leur smartphone à la maison par précaution. Comme solution, la délégation belge a pu bénéficier d'appareils russes avec un numéro local fournis par l'ambassade.

Le Premier ministre Michel est en voyage pendant trois jours à Moscou, pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine et son bras droit, le Premier ministre Dimitri Medvedev. Il veut "rétablir les liens avec la Russie" et "renouer le dialogique avec un voisin important".

Des smartphones absents pour éviter le piratage russe

Mais apparemment, la peur des services secrets russes est clairement palpable. Curieusement, les porte-paroles du Premier ministre ne semblent pas avoir leur GSM avec eux. Ils les ont laissés à la maison consciencieusement: le risque de se faire pirater est bien trop grand. Même si cela n'a pas été confirmé officiellement: l'intention n'est pas de provoquer les Russes de toute façon.

"Pas de diplomatie du mégaphone", c'est ce que le Premier ministre Charles Michel a déclaré. Réunions avec Medvedev et Poutine au programme donc, et peut-être éventuellement du temps pour l'opposition (si elle existe vraiment en Russie), mais ça reste très vague.

Et puis il reste cette éternelle menace des hackers russes. Il semblerait que des groupes de hackers dépendent aujourd'hui clairement du gouvernement russe, comme Cozy Bear, qui aurait agi lors des élections françaises et américaines. Mais les Russes sont aussi connus pour leurs tentatives de piratage lors de visites comme celle-ci: à peu près toutes les délégations en visite reçoivent des "cadeaux" tels que des clés USB ou des porte-clés contenant des logiciels espions ou des systèmes d'écoute.

Seul l'appareil du Premier ministre est sûr car il est crypté

Mais c'est clair: faire confiance aux Russes, ce n'est pas encore ça. "Je suis plein de bonne volonté, mais je ne suis pas naïf" explique le Premier ministre. D'où ces mesures extrêmes de ne pas prendre de smartphones, sauf celui du Premier ministre car il est crypté par la Sûreté de l'État.

Le Premier ministre ne peut pas faire un pas dehors sans que des agents de sécurité n'apparaissent. Les Russes ne laissent vraiment rien au hasard. Une promenade sur la Place Rouge? Il y a 30 hommes en uniforme et même quelques militaires. "Ils ne veulent vraiment pas d'incident, parce que c'est mauvais pour eux aussi", explique la délégation belge. Demain, le Premier ministre Michel rencontrera le président Vladimir Poutine. L'objectif est clair: déminer les relations et renforcer les relations avec les Russes. Il faut également parler des sanctions économiques et des mesures prises envers une partie de la Russie, qui a vu sa liberté de mouvement diminuer en Europe occidentale.

Newsmonkey a pu prendre la température sur la place Rouge à Moscou:

Déjà lu?

Déjà lu?