© iStock

Bluffant: des chercheurs ont réussi à faire parler... une orque

31 janvier 2018

Des scientifiques ont réussi à faire prononcer quelques mots en anglais à une orque. Ils ont procédé par mimétisme et sont parvenus à faire dire quelques mots simples à l'animal. Et quand tu vas entendre l'enregistrement, tu ne vas pas en revenir.

Quand tu vas écouter les sons produits par Wikie, une orque captive dans le parc Marineland à Antibes, dans le sud de la France, tu vas littéralement être bluffé. Wikie a participé à une étude pour mesurer la capacité des orques à copier de nouveaux sons.

"Nous voulions voir à quel point les orques peuvent être flexibles dans la copie des sons", a déclaré Josep Call, professeur dans le domaine dans l'évolution de origine de l'esprit à l'Université de St Andrews et co-auteur de l'étude, au Guardian. "Nous avons pensé que ce qui serait vraiment convaincant, c'est de leur présenter quelque chose qui n'est pas dans leur répertoire et dans ce cas, 'bonjour' n'est pas ce que dirait un orque." Et les orques ont parfaitement réussi le test.

Six mots ont été présentés à Wikie et elle a parfaitement réussi à les reproduire. Alors pas comme un perroquet, d'accord, mais le résultat est parfaitement reconnaissable. C'est d'autant plus extraordinaire quand on sait que l'anatomie vocale des orques est totalement différente de la nôtre.

L'étude montre également que les créatures sont capables de copier des sons inhabituels produits par d'autres orques, ce qui expliquerait pourquoi les différents groupes d'orques ont des dialectes distincts: ils sont le résultat de l'imitation entre eux.

Mais elle ne comprend pas

Jose Abramson, un autre chercheur ayant participé à l'étude, a déclaré à l'AFP que la capacité de l'orque à imiter ne signifie pas qu'elle comprend ce qu'elle dit. L'expérience a été conçue de telle manière qu'aucun sens ou contexte n'a été attaché à aucun des mots. Mais ce test montre, une fois de plus, que les orques sont des animaux très intelligents.

Les compétences d'imitation sont en effet un signe d'intelligence, car elles permettent aux animaux d'apprendre des leçons de leurs pairs. C'est une sorte d'apprentissage social qui permet à une espèce de s'adapter plus facilement aux changements de son environnement et d'améliorer ses chances de survie selon le chercheur.

Voilà l'enregistrement en question:

Déjà lu?

Déjà lu?