© EPA

Réunion d'urgence chez Publifin: le rapport bidouillé voulant limiter les salaires des dirigeants ne passe pas

2 février 2018

C'est la crise au sein du groupe Publifin. Un conseil d'administration va se réunir ce vendredi en urgence pour tenter de comprendre si oui ou non le dernier rapport envoyé au gouvernement et au parlement wallon a été trafiqué. Un point en particulier de ce rapport a provoqué un tollé parmi les administrateurs: celui qui demande un traitement de faveur pour la rémunération du management de Publifin.

Une demande d'exception s'est glissée dans le dernier rapport du conseil d'administration transmis à la ministre en charge des Pouvoirs locaux. En effet, une annexe y figure concernant la limitation des salaires des cadres dirigeants à 245.000 euros bruts par an. Le problème? Cette dérogation n'a jamais été validée lors de la réunion du conseil d'administration de Publifin du 29 janvier. L'intercommunale liégeoise Publifin est donc soupçonnée d'avoir rendu un rapport falsifié au gouvernement et parlement wallon.

"Un courrier incompréhensible, surréaliste"

En effet, dans le rapport, une phrase en particulier a fait tiquer Valérie De Bue (MR), la ministre de tutelle: "Le gouvernement est particulièrement attentif aux entreprises exerçant en milieu industriel et commercial qui évoluent dans un environnement concurrentiel, à tel point qu'il a prévu, dans son décret gouvernance des organismes wallons, une exception pour les rémunérations des managers de ces entreprises. Ne devrait-on pas étendre cette exception à Nethys?". Pour la ministre wallonne en charge des Pouvoirs locaux, "ce courrier est incompréhensible, surréaliste", dénonçait-elle dans une interview à la RTBF.

Les partis remontés

Les administrateurs de Publifin affirment également ne jamais s'être prononcés sur ce point surtout que si cela avait été évoqué, ils auraient clairement voté contre. Marc Hody, l'administrateur Ecolo de Publifin révoque aussi cette partie du rapport: "Je me désolidarise complètement de cette demande, qui est un ajout fait par le management, j'imagine", indiquait-il.

Rectification

Dans un communiqué, Publifin indique que le rapport sera rectifié: "la formulation telle que reprise dans l’annexe envoyée à Madame la ministre en charge des Pouvoirs locaux et à Monsieur le président du Parlement wallon ne correspond pas aux discussions du Conseil d’administration. La formulation sera amendée, Publifin ne demandant pas cette exception", précisait Paul-Émile Mottard (PS), le président du CA de Publifin.

Réunion d'urgence

Passé de 1 million d'euros bruts annuel à 245.000 euros, c'est sûr que ça doit être dur à encaisser! Alors qui a modifié et envoyé le rapport final? Une réunion d'urgence se tiendra ce vendredi à 15h pour tenter de clarifier la situation. Mais visiblement, il se murmure que ce n'est autre que le président de Publifin lui-même, Paul-Émile Mottard, qui en serait à l'origine.

Déjà lu?

Déjà lu?