© iStock

Et si plonger sa tête dans l'huile de friture du McDonald's pouvait faire repousser les cheveux?

5 février 2018

Non, ce n'est pas un vieux coup de pub de McDo mais le résultat d'une recherche assez poussée faites par des scientifiques japonais. Les chercheurs ont découvert un produit chimique utilisé dans l'huile de friture de McDonald's qui favoriserait la repousse des cheveux. Apparemment, sur leurs souris de laboratoire, ça a fonctionné.

Des hordes de chauves vont-elles bientôt envahir les McDonald's du monde entier dans l'espoir que l'ingestion quotidienne de frites viennent faire rejaillir des chevelures que l'on croyait éteintes? C'est ce qu'ont voulut nous faire croire certains tabloïds anglo-saxons, comme UNILAD ou Australian Times. Mais lorsque l'on prend le temps de se pencher sur l'étude qui a été faite, on découvre que c'est un peu plus complexe que cela.

Des chercheurs japonais ont réussi à faire pousser des poils et des cheveux sur des souris de laboratoire en utilisant un produit que l'on trouve dans l'huile de friture de McDonald's. Les scientifiques affirment être parvenus à générer des germes follicules pileux (HFG), ces cavités de la peau dans lesquelles les poils naissent, en utilisant du diméthylpolysiloxane (PDMS). Ce produit perméable à l'oxygène est utilisé par la chaîne de fast-food car il empêche la création de mousse pendant la friture.

Récipient de culture

En charge de cette étude, on trouve Junji Fukuda, professeur à l'Université nationale de Yokohama. "La clé de la production de masse de HFG était un choix de matériaux de substrat pour les récipients de culture" explique-t-il. "Nous avons utilisé du diméthylpolysiloxane (PDMS) perméable à l'oxygène au fond du récipient de culture, et cela a très bien fonctionné".

Le récipient de culture, c'est ce bouillon dans lequel sont mélangées des cellules de rats et d'humains avec différents produits. Après trois jours, des poils sont apparus à la surface de ce bouillon. Les scientifiques ont ensuite introduit ces produits directement dans le derme des rats et les poils sont également apparus sur le dos des animaux (photos ci-contre).

Grâce à ça, le professeur et son équipe ont pu créer un gel qui, une fois appliqué sur la peau, entraîne la naissance de poils et de cheveux. Le PDMS a permis la création "d'environ 5000 ssHFG", des germes de follicules pileux auto-triés, détaille Fukuda. "Ces ssHFG alignés sur la puce ont été encapsulés dans un hydrogel et transplantés simultanément dans la peau dorsale de souris nues (...), ce qui a entraîné la génération de follicules pileux alignés spatialement. Cette approche simple de préparation ssHFG est une stratégie prometteuse pour améliorer les techniques actuelles de médecine régénératrice des cheveux" conclue le professeur.

McDonald's confirme

Du côté de McDo, on confirme la présence du PDMS. "L’huile de friture utilisée chez McDonald’s est une huile végétale issue d’un mélange d’huiles de tournesol et de colza", nous indique Aurélie Coeckelbergh, porte-parole de McDonald's Belgique.

"Nous ajoutons dans l'huile une quantité minime d'un ingrédient d'usage courant dans l'industrie alimentaire qui permet d'empêcher que l'huile mousse: il s'agit de 0,00001 % d'E900 (diméthylpolysiloxane), moins d’1/3 de la quantité légalement autorisée. C'est la même chose avec l'huile que vous utilisez à la maison. Sinon, le risque de brûlures serait trop important."

Le PDMS ou E900 étant à peine présent dans cette, cela signifie que, à l'inverse de ce qu'indiquent IBTimes et le DailyMail, il ne suffit pas de manger les frites du McDo pour faire revivre sa chevelure. Ni même de s'enduire le crâne d'huile de friture. C'est légèrement plus compliqué que ça. Par contre, un gel qu'il suffirait d'étaler sur son derme pour faire rejaillir le poil, n'est-ce pas le rêve de nombreux chauves? Ce serait en tout cas bien moins coûteux qu'une opération de transplantation capillaire. Reste à voir comment ceci va évoluer.

Déjà lu?

Déjà lu?