© 20th Century Fox

Pour annoncer son retour, ce coquin de Deadpool plagie Flashdance et se fout de la gueule de Cable

7 février 2018

Adepte des gros clins d'oeil à la pop culture et des mises en abyme permanentes, Deadpool se devait d'annoncer son retour de façon débile et décalée. Pour notre plus grand plaisir, la bande annonce de Deadpool 2 est racontée... par Deadpool et des jouets. Et pour tiser le teaser, l'acteur Ryan Reynolds a tweeté une affiche parodiant... Flashdance. Le ton est donné.

Mardi, Ryan Reynolds a tweeté cette affiche...

... qui est un clin d'oeil évident à cette scène culte du film Flashdance

Le lendemain, 20th Century Fox balance le trailer de Deadpool 2:

Avec bien sûr son lot d'impertinence programmée

La bande-annonce commence avec l'arrivée du super méchant Cable. Venu du futur, incassable et solide comme un tank, Cable est censé foutre la trouille. Mais directement, la voix off de Wade Wilson vient détruire le spectaculaire de la scène. "Son bras est censé être en métal. Ce n'est pas une moustache à effacer", lance-t-il, en référence aux 25 millions de dollars gaspillés par la Paramount pour retirer la moustache de Henry Cavill dans le dernier Superman.

Deadpool ayant fait de l'impertinence sa marque de fabrique, il se devait de présenter son nouvel opus avec moult railleries et désacralisation du concept de super-héros. C'est chose faite puisque la trame du film est contée... avec des jouets. Et par Wade Wilson. On retrouve là la communication typique de Deadpool: briser le troisième mur pour parler directement au spectateur.

Pour sortir du cadre

Cette manie de sortir du cadre du film pour communiquer autour de ce même film était déjà à l'oeuvre dans des saynètes postées sur YouTube, comme celle-ci où le personnage de Deadpool parodie le travail de Bob Ross, ce peintre dont les vidéos font un tabac sur Internet. Elle revient sur Twitter par le biais de l'acteur Ryan Reynolds. Ce dernier s'est tellement investi dans son personnage de anti-héros qu'il est devenu l'un des acteurs les plus marrants sur les réseaux sociaux.

Entre hommage à FlashDance et sarcasme appuyé, Reynolds écrit: "Prenez votre passion et faites en sorte que cela se produise", ("Take your passion and make it happen"). Non content de reprendre les paroles du morceau What A Feeling d'Irene Cara, l'acteur lui vole son visuel, tiré de la fameuse scène où la chanteuse termine sa danse sous un torrent d'eau fraîche. La seule différence est qu'ici, Deadpool prend une douche de balles. Une façon de dire que sa passion est de transformer la violence en un spectacle de danse sexy. Mise en abîme encore.

Tout en restant kitsch

Rappelons que ce gros porc de Wade Wilson sera aussi toujours kitsch car c'est sa façon à lui de ne pas sombrer dans la posture classique et sérieuse du super-héros. Dans le premier volet, il affirmait son amour pour les musiques à l'eau de rose en achevant la scène finale avec le morceau Careless Whispers de George Michael, soit le saxophone le plus kitschos de l'histoire de la pop musique.

Cette fois-ci, aura-t-on droit à un Deadpool plongeant sur la piste de dance comme Jennifer Beals à son examen final? Sans doute. Mais pour en être sûr, il faudra attendre le 18 mai.

Déjà lu?

Déjà lu?