© Capture d'écran @Youtube

Mennel Ibtissem de The Voice France, ou comment passer du rêve au cauchemar en une émission

8 février 2018

Mennel Ibtissem, si tu n'en as pas entendu parler, c'est cette candidate de The Voice France qui avait tout pour avoir la plus belle voix. Après avoir offert un moment d'émotion avec sa reprise de "Hallelujah", la jeune femme a vite été rattrapée par ses tweets polémiques au sujet des attentats de Nice. Retour sur une histoire de chant qui s'est vite transformée en un gros bordel d'opinion. 

Mennel Ibtissem doit sacrément regretter s'être exprimée sur les attentats de Nice sur les réseaux sociaux. La jeune femme voilée de 22 ans a beau avoir donné une magnifique performance sur le plateau de The Voice France, samedi 3 février, ses tweets au sujet des attentats qui se sont déroulés en France l'ont vite rattrapée. Résultat, elle est maintenant en porte-à-faux et après deux jours de polémiques, elle risque de se faire virer de l'émission.

La plus belle voix?

Tout avait pourtant bien commencé pour Mennel lors des auditions à l'aveugle: avec sa douce voix, la candidate a réussi à envouter tous les membres du jury sur une interprétation de Hallelujah, qu'elle a en partie chanter en arabe. Mais le bonheur aura été de courte durée puisque d'anciens tweets, qu'elle a publiés lors des attentats de Nice en 2016, ont refait surface et ont provoqué un gros tollé. Si depuis, ces tweets ont été supprimés, des captures d'écrans continuent de circuler sur les réseaux sociaux.

Chanter ou polémiquer

On pouvait par exemple lire des messages comme: "C’est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le “terroriste” prend avec lui ses papiers d’identité", avant d'ajouter: "C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on oublie surtout pas de prendre ses papiers #PrenezNousPourDesCons."

Mais Mennel n'était pas là pour créer la polémique: son but à elle, c'était de chanter voilà tout. Elle s'est d'ailleurs exprimée face aux nombreuses critiques: "Je lis beaucoup de choses qui sont sorties de leur contexte", écrivait-elle sur Twitter mardi. Avant de rappeler que ces tweets ont mal été interprété: "Je condamne bien évidement avec la plus grande fermeté le terrorisme. C’était la raison de ma colère. Comment imaginer défendre l’indéfendable ! Je prône un message d'amour, de paix et de tolérance, la preuve en est mon choix de chanter Hallelujah de Léonard Cohen. Cette chanson illustre parfaitement le message que je souhaite faire passer en tant qu’artiste."

Des messages d'excuses

Elle a d'ailleurs annoncé dans un autre message que des membres de sa famille se trouvaient aussi sur la promenade des Anglais le soir des attentats de Nice : "J’étais choquée, bouleversée et ne comprenais pas pourquoi cet attentat n’avait pas pu être empêché par les autorités."

Depuis dimanche, l'histoire ne cesse de prendre de l'ampleur. Sur le plateau de TPMPmercredi soir, Cyril Hanouna et son équipe estimait également que ses propos étaient condamnables et que la candidate n'avait rien à faire dans l'émission. De quoi mettre encore un peu plus d'huile sur le feu.

C'est maintenant au tour de TF1 de prendre une décision à son sujet: faut-il oui ou non évincer cette jeune femme de The Voice France? Si elle se fait virer, TF1 devra remanier ses prochaines émissions déjà enregistrées, et dans le cas où Mennel aurait été sélectionnée pour les directs, il faudra repêcher un(e) autre candidat(e). Bref, avec tout ça, on a en déjà oublié sa belle voix et on a surtout affaire à un joyeux bordel!

Voici son message d'excuse posté hier sur son compte Facebook:

Peut-être qu'avec tout ça, tu n'as même pas entendu son interprétation, alors la voici:

Déjà lu?

Déjà lu?