© vrt

Les Américains veulent dépouiller Marc Coucke jusqu'au dernier cent

12 février 2018

Perrigo, la société américaine qui a acquis Omega Pharma, ne demande pas moins de 1,9 milliard d'euros à Marc Coucke et au fonds Waterland. Selon les Américains, ils ont présenté de façon frauduleuse les finances de l'entreprise, à la fois en inventant des ventes et en jouant avec la taille réelle de la dette.

Perrigo a déposé une plainte de 1,9 milliard auprès d'un comité d'arbitrage. Selon De Standaard, il s'agit d'un "document volumineux et solidement étayé". Plusieurs bureaux (Stibbe, Allen & Overy, Contrast Law) travaillent sur le dossier.

La revendication pend "comme une meule autour du cou de Coucke", qui risque très gros sur cette affaire. Perrigo a engagé pendant des mois des enquêteurs qui ont interrogé des employés d'Omega Pharma et qui ont été repêcher des mails professionnels supprimés ainsi que des messages privés également supprimés. Certains contenaient des informations embarrassantes pour Coucke. À en croire les différents témoignages, il s'agirait là d'une très importante fraude.

2021

Pour Coucke, qui a déjà réalisé toute une série d'investissements depuis la vente de son groupe, y compris l'achat du club de football d'Anderlecht à la fin de l'année dernière, il n'y a aucune alternative: il doit attendre le verdict.

Coucke a bien déposé une plainte contre Perrigo, mais cela ne fait pas peur aux Américains qui ont déjà employé les grands moyens pour s'attaquer à lui.

En raison de la taille et de la complexité du dossier, il faudra attendre 2021 avant que Coucke ne sache si Perrigo a raison. Un appel contre une condamnation n'est pas possible car il s'agit d'une procédure d'arbitrage, dont le verdict est définitif et contraignant.

Déjà lu?

Déjà lu?