De gauche à droite: les deux filles de Johnny et Laeticia, Jade et Joy, Laeticia, Laura Smet et David Hallyday.

© epa

Voici pourquoi la course à l'héritage de Johnny Hallyday entre Laeticia d'un côté, Laura et David de l'autre s'annonce corsée

13 février 2018

La guerre est déclarée entre d'un côté la veuve de Johnny Hallyday, Laeticia, et de l'autre les deux aînés du chanteur, nés d'autres unions, Laura Smet et David Hallyday. Le point de discorde? Le testament de Johnny, qui ne prévoit aucun héritage pour Laura et David. En France, déshériter ses enfants d'une telle sorte est tout simplement illégal. Mais le contrat a été rempli "sous l'effet de la loi californienne", laquelle est bien différente de la loi française.

Les larmes ont définitivement laissé place à la guerre entre les Hallyday. Lundi, on apprenait déjà que Laura Smet, fille que Johnny a eue avec Nathalie Baye, avait décidé de contester en justice l'héritage que lui a légué son père. Héritage dont elle a découvert "avec stupéfaction et douleur" qu'elle ne toucherait pas un sous. L’ensemble du patrimoine et des droits d’artiste de Johnny allant exclusivement à sa seule épouse Laeticia. Dans sa bataille judiciaire, Laura sera épaulée par son demi-frère David, né de l'union entre Johnny et Sylvie Vartan, qui ne tolère pas non plus avoir été déshérité de la sorte.

Pire encore, ce testament stipule qu’en cas de décès de Laeticia Hallyday, l’ensemble des biens et droits du chanteur serait exclusivement transmis à ses deux filles cadettes Jade et Joy, et ce à parts égales. Sous aucune condition, aucun terme du contrat ne prévoit donc que les deux aînés n'auront leur part du gâteau. Qu'en pense Laeticia? La dernière épouse du chanteur a réagi quelques heures plus tard, en faisant part à l'AFP de son "écœurement de l'irruption médiatique autour de la succession de son époux". Laeticia déplore également que Laura et David "aient choisi la voie médiatique plutôt que de s'en tenir à un cadre familial et légal".

La loi californienne VS la loi française

Mais la bataille s'annonce ardue pour Laura et David. Si légalement ils disposent d'un délai de 120 jours pour contester en justice le testament de leur papa, ils ont peu de garantie sur le résultat du jugement final. Le noeud du problème se trouve dans la loi californienne, sur base de laquelle le testament a été rédigé.

Pour les avocats de Laura et David, "ces dispositions extravagantes contreviennent manifestement aux exigences du droit français". Car en France, le droit des enfants à l'héritage est protégé par la loi, tout le contraire de la loi en vigueur dans l'État de Californie. Cette dernière stipule que "quiconque peut déshériter quiconque, y compris ses enfants", explique à l'agence Belga Beti Tsai Bergman, une avocate de Los Angeles spécialisée dans les successions.

D'ailleurs, lorsque l'on pose la question sur les sites juridiques tels que nolo.com ou findlaw.com, la réponse est la même: "généralement, les enfants n'ont pas de droit (garanti) d'hériter de quoique ce soit de leurs parents", sauf dans certains cas spécifiques comme l'oubli accidentel d'un enfant si celui-ci est né après la dernière mise à jour du testament.

Probablement une centaine de millions d'euros en jeu

La question sur laquelle devra trancher la justice est donc de savoir si c'est la loi française ou la loi californienne qui doit s'appliquer. Ici aussi, Laura et David ont peu de chance de voir aboutir le jugement en leur faveur puisque leur papa s'était installé dans les années 2000 à Los Angeles avec Laeticia et leurs deux filles adoptives Jade et Joy.

Même si le chanteur a passé la majeure partie de sa carrière en France, que c'est là qu'il y a suivi un long traitement contre le cancer et que c'est là aussi qu'il y est décédé le 6 décembre, à son domicile de Marnes-la-Coquette près de Paris, ça reste le dernier lieu de résidence qui compte au regard de la loi. Autrement dit: Los Angeles, en Californie.

Pourtant, il devrait y avoir bien assez à se partager en cinq. D'après un juriste de l'entourage du couple Hallyday, le patrimoine de Johnny s'élèverait à une centaine de millions d'euros. En plus de son imposant patrimoine immobilier (ses maisons en France, aux États-Unis et sur l'île de Saint-Barthélémy), ses voitures de collections et ses motos, sont en jeu les droits de ses quelque 1.300 chansons. Car en près de 60 ans de carrière, la légende Johnny Hallyday a vendu plus de 110 millions de disques.

Un joli pactole...

Déjà lu?

Déjà lu?